studiostoks - Fotolia

Cet article fait partie de notre guide: Stockage Objet : le Who’s Who 2017

L’essentiel sur NetApp StorageGrid WebScale

La concurrence est âpre sur le marché du stockage objet entre acteurs établis et start-ups. En s’appuyant sur le récent Magic Quadrant de Gartner, LeMagIT fait un tour d’horizon des offres : aujourd’hui NetApp StorageGrid WebScale.

Cet article se trouve également dans ce contenu premium en téléchargement : STORAGE: SDS & Virtualisation du Stockage

Fruit de l’acquisition des technologies de ByCast par NetApp, StorageGrid Webscale est la solution de stockage objet logicielle du constructeur. La solution est proposée par NetApp sous la forme d’appliances virtuelles (pour les configurations modestes ou de taille moyenne) ou sous la forme d’appliances physiques prêtes à l’emploi.

StorageGRID supporte les API d’accès objet standard du marché dont CDMI (Cloud Data Management Interface) l’API objet de la SNIA, Amazon AWS S3 et OpenStack Swift. La technologie supporte aussi les accès en mode fichiers via les protocoles NFS et SMB.

La technologie de stockage distribuée au cœur de StorageGrid assure la protection des données via des mécanismes de réplication ou de code à effacement (Erasure Coding) et elle supporte de multiples modes de déploiement (local ou géo-disribué). Les données sont chiffrées au repos et compressées nativement par la plate-forme. Si l’administrateur le désire, StorageGrid supporte un mode WORM, adapté à l’archivage probant de contenus (via le support deData Ontap SnapLock)

L’une des particularité de StorageGrid est son aptitude à gérer de multiples classes de stockage (du SSD à la bande) et de pouvoir aussi utiliser Amazon S3 comme back-end de stockage. Cela permet à un cluster StorageGrid de répondre à de multiples types de besoins en matière de performance.

Le moteur de règles de StorageGrid Webscale permet de positionner dynamiquement les données sur la bonne classe de stockage et à l’emplacement géographique adapté. Les utilisateurs peuvent définir des règles de stockage en fonction de la disponibilité des ressources réseau, de la latence, de l’emplacement géographique ou de la réglementation en vigueur en matière de conformité.

Selon Gartner, la gestion du versioning dans StorageGrid est encore embryonnaire et NetApp doit encore faire des efforts pour simplifier les déploiements de sa technologie en mode logiciel. Au-delà de l’appliance virtuelle pour vSphere et KVM, NetApp ne propose en effet aucune possibilité de déploiement de sa technologie en mode bare-metal sur les serveurs de constructeurs tiers.

NetApp StorageGrid WebScale fait partie du Magic Quadrant du stockage objet et des acteurs des systèmes de fichiers en cluster (source Gartner, octobre 2016) où il est catalogué parmi les acteurs de niche (Niche Players).

Dernière mise à jour de cet article : février 2017

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close