neirfy - stock.adobe.com

Supporter les Mac ? Trois facteurs à prendre en compte

Pas moyen d’y échapper : beaucoup d’utilisateurs apprécient les produits Apple. Les responsables informatiques souhaitant supporter l’utilisation des Mac dans leur environnement doivent considérer plusieurs points.

Pour comparer Mac et PC dans l’entreprise, les responsables informatiques doivent considérer le coût global et les besoins de support, l’expérience utilisateur, et la sécurité de l’accès à distance.

Jusqu’au début des années 2000, les professionnels du marketing et les concepteurs graphiques étaient les principaux utilisateurs de Mac. Mais avec le temps, des utilisateurs préférant les postes de travail Apple se sont multipliés, dans différentes fonctions au sein des entreprises. Aujourd’hui, un utilisateur de Mac peut être aussi bien un ingénieur, qu’un commercial ou un comptable.

Réduire les coûts

Malgré des coûts initiaux plus importants, les Mac peuvent permettre aux entreprises de réaliser des économies, dans la durée, en limitant la maintenance manuelle sur les machines ou encore en profitant de sollicitations plus rares du support technique.

En outre, des utilisateurs pouvant choisir leur équipement tendent à mieux se l’approprier. Les pertes et autres accidents produisant des dommages physiques sont plus rares. De grandes entreprises comme General Electric, Walmart ou Capital One permettent ainsi à leurs collaborateurs de choisir des Mac. Capital One en a ainsi déployé 12 000. Chez SAP, ils sont 13 000. Et il faut bien sûr compter avec le succès du programme Mac@IBM.

Les Mac apportent une unité

Apple a bien compris l’importance de l’expérience utilisateur inter-plateformes. Les utilisateurs apprécient l’intégration fonctionnelle et applicative entre poste de travail et terminaux mobiles. Des fonctionnalités telles que Handoff et Conitnuity permettent aux utilisateurs de répondre à des appels sur leur Mac sans chercher leur iPhone, ou encore de copier quelque chose sur l’un pour le coller dans une application de l’autre. Et ce ne sont là que quelques exemples.

Les utilisateurs d’appareils Apple sont en fait ceux qui ont le plus naturellement tendance à demander à leur responsable informatique de pouvoir disposer d’un Mac – ou d’en choisir un lorsque le choix leur en est donné.

La sécurité des accès à distance

Certains affirment que les Mac sont intrinsèquement plus sûrs que les PC sous Windows, notamment parce que les attaquants s’y intéressent moins. Que l’affirmation soit pertinente ou pas, cela n’empêche pas les éditeurs de solutions de sécurité du poste de travail – y compris de toute dernière génération – d’accorder une importance toute comparable aux machines sous macOS qu’à celles exécutant Windows.

Et de nombreuses solutions de VPN supportent l’analyse du poste de travail. Par exemple, chez Citrix, avec Netscaler ADC, il est possible de créer une règle qui vérifie si le poste client est un Mac ou un PC, puis s’il est conforme aux règles de l’entreprise en matière d’antivirus, de navigateur Web, de chiffrement du disque, etc.

Certes, l’éventail d’éléments qu’il est là possible de contrôler est moins vaste sous macOS que Windows. Par exemple, l’outil de Netscaler peut chercher une clé dans le registre de Windows pour savoir si le terminal est enrôlé ou pas. Ce qui n’est naturellement pas possible sous macOS, faute de registre. Mais certaines suites d’administration de parcs de terminaux mobiles (MDM) peuvent là prendre le relais et aller plus loin dans le contrôle des Mac.

Des alternatives crédibles

Et puis Apple propose aujourd’hui un vaste éventail de produits, dont un autre candidat au remplacement du PC : son iPad Pro de 12,9 pouces. Comparé à la Surface Pro 12,3 pouces de Microsoft, il apparaît évident que la taille de l’écran n’est plus une limite à l’utilisabilité. Fonctionnalités et préférences deviennent des facteurs clés pour les utilisateurs souhaitant choisir l’appareil qui leur convient le mieux.

En définitive, en comparant coûts, expérience utilisateur et sécurité, de plus en plus d’organisations arrivent à la conclusion que les Mac constituent une option pertinente permettant de laisser les utilisateurs travailler avec leurs outils préférés et de réduire les coûts de support.

Dernièure mise à jour de cet article : avril 2018

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close