diy13 - stock.adobe.com

Windows 11 : comment utiliser les trois types de démarrage sans échec

Le mode sans échec exécute une version allégée de l’OS, ce qui facilite l’identification et la résolution des problèmes système. Voici comment bien utiliser ses trois variantes dans Windows 11.

Même l’OS le plus stable peut rencontrer des problèmes, Windows 11 ne fait pas exception. Les ordinateurs sous Windows 11 peuvent se figer, devenir instables ou ne pas démarrer du tout. Heureusement, en tant qu’administrateur, vous disposez de plusieurs outils pour vous aider à résoudre ces problèmes. L’un des plus utiles reste le mode sans échec (ou Safe Mode).

Windows 11 propose trois versions de ce type de démarrage.

Qu’est-ce que le démarrage en mode sans échec de Windows 11 ?

Le mode sans échec (Safe Mode) fournit un environnement qui permet d’exécuter Windows 11 dans un état « basique », ce qui permet de diagnostiquer et de résoudre les causes de dysfonctionnements.

Par exemple, si un ordinateur se bloque, se fige ou affiche des messages d’erreur en permanence, les problèmes peuvent venir d’un malware, d’un nouveau composant hardware installé sur la machine, ou d’un nouveau logiciel. En désactivant certains pilotes ou logiciels, le mode sans échec permet de mieux cerner le problème.

Comme pour Windows 10, Windows 11 propose trois versions du mode sans échec.

Si l’ordinateur fonctionne sans problème en mode sans échec, vous pouvez supposer qu’il n’y a pas de problème avec les fondamentaux de Windows 11. La source du problème vient plutôt d’un plug-in, d’un pilote, d’un fichier malveillant ou d’une application tierce.
  • Le mode sans échec « classique » : il repose sur une interface utilisateur Windows basique, et n’exécute qu’un ensemble minimal de pilotes et de services. Il bloque toute connectivité réseau. Dans ce mode, vous pouvez toujours accéder aux fichiers et exécuter des applications, mais vous le faites dans un environnement isolé et rudimentaire. Il s’agit de la version standard, la plus couramment utilisée, du mode sans échec.
  • Le mode sans échec avec prise en charge du réseau : il fonctionne de la même manière que le mode sans échec de base, mais il ajoute une connectivité qui permet d’accéder à Internet ou à d’autres ordinateurs de votre réseau. Mais il faut être très prudent, car les protections de sécurité sont désactivées, ce qui rend le système particulièrement vulnérable aux attaques extérieures. Soyez particulièrement prudent lorsque vous utilisez ce mode si vous suspectez la présence de logiciels malveillants.
  • Le mode sans échec avec invite de commande : ce mode repose sur l’invite de commande plutôt qu’à l’interface graphique habituelle du bureau. Vous pouvez naviguer dans la structure des répertoires et exécuter des programmes. Par exemple, pour accéder à la Configuration du Système, il faudra exécuter la commande MSConfig, ou pour effectuer un redémarrage immédiat, vous pouvez lancer la commande shutdown/r. Cette version du mode sans échec est principalement destinée aux administrateurs ou aux utilisateurs avertis.

Les trois versions du mode sans échec fonctionnent toutes avec un ensemble limité de fichiers, de pilotes, de services et de fonctions. Si l’ordinateur fonctionne sans problème en mode sans échec, vous pouvez supposer qu’il n’y a pas de problème avec les fondamentaux de Windows 11. La source du problème vient plutôt d’un plug-in, d’un pilote, d’un fichier malveillant ou d’une application tierce.

Toujours en mode sans échec, vous pouvez alors prendre des mesures pour résoudre les problèmes. Par exemple, vous pouvez mettre à jour les pilotes, rechercher les virus, supprimer un composant matériel, désinstaller une application récemment ajoutée, ou utiliser la restauration du système pour revenir à un état antérieur de la machine.

Si tout échoue, vous pouvez réinstaller Windows 11, en choisissant de conserver les fichiers ou les applications de l’utilisateur.

Comment lancer Windows 11 en mode sans échec

Le mode sans échec n’a pas beaucoup changé. Si vous êtes habitué à Windows 10, vous n’aurez pas de problème avec Windows 11.

Il existe plusieurs manières de lancer le mode sans échec dans Windows 11. La principale différence entre elles est la façon dont vous redémarrez l’ordinateur.

Mais elles aboutissent toutes au même écran « Choose an option ».

L'écran Choose an option
L'écran « Choose an option » qui permet de démarrer en mode sans échec dans Windows 11

Le moyen le plus simple d’accéder à cet écran « Choisir une option » est d’utiliser l’icône Marche/Arrêt de l’écran d’ouverture d’une session Windows ou du menu Démarrer.

Dans les deux cas, il suffit de cliquer sur ce bouton, de maintenir la touche Majuscule enfoncée, puis de cliquer sur Redémarrer. L’ordinateur redémarre alors et affiche l’écran Choisir une option.

Vous pouvez également accéder à cet écran par l’intermédiaire de l’application Paramètres, de l’utilitaire de Configuration du système ou de l’invite de commande, mais ces méthodes nécessitent des étapes supplémentaires.

Si Windows ne démarre pas en mode sans échec de cette manière, vous devrez passer par l’environnement de récupération Windows (WinRE).

WinRE est un OS « compagnon » installé en même temps que Windows 11. Pour y accéder, vous devrez éteindre puis rallumer l’ordinateur à plusieurs reprises. Maintenez le bouton d’alimentation appuyé pendant 10 secondes à chaque fois que vous l’éteignez. Une fois qu’il est éteint, rallumez-le, et dès que Windows se lance, éteignez-le à nouveau. Après le troisième redémarrage, l’ordinateur devrait afficher l’écran de réparation automatique de WinRE (Automatic Repair). À partir de là, cliquez sur « Options avancées » (Advanced options). Et vous arriverez à l’écran « Choisir une option » (Choose an option).

Une fois là, suivez les étapes suivantes :

  1. Cliquez sur Dépannage (Troubleshoot).
  2. Dans l’écran Dépannage, cliquez sur Options avancées (Advanced Options).
  3. Sur l’écran Options avancées, cliquez sur Paramètres de démarrage (Startup settings).
  4. Sur l’écran suivant, cliquez sur Redémarrer (Restart).
  5. Sur le deuxième écran de paramètres de démarrage, sélectionnez la version du mode sans échec que vous souhaitez (4 ou F4 pour le mode sans échec classique, 5 ou F5 pour le mode sans échec avec prise en charge du réseau, 6 ou F6 pour le mode sans échec avec invite de commande).

Une fois le type de mode sans échec choisi, l’ordinateur redémarre et boote.

Après avoir diagnostiqué et résolu les problèmes, il suffit de redémarrer l’ordinateur pour sortir du mode sans échec et revenir automatiquement au mode « naturel » de l’OS. Si ce n’est pas le cas, et que l’ordinateur continue de rebooter en mode sans échec, lancez la Configuration du système (System Configuration) et décochez la case Démarrage sans échec (Safe boot) dans l’onglet Boot des options de Boot.

Pour approfondir sur Windows

Close