IBM ajoute le Big Data à ses services Cloud

La place de marché Cloud d’IBM inclut désormais un service de partage et d’analyse des données très complet. Celui ci donne accès au potentiel Big Data de son offre ECM.

La place de marché Cloud d’IBM inclut désormais un service de partage et d’analyse des données très complet. Celui ci donne accès au potentiel Big Data de son offre  ECM

IBM a conquis  la première place sur le marché de la gestion de contenu  - pour la 8ème année consécutive avec une part de marché  de 15,9% selon IDC – grâce à son offre  ECM. Compte tenu de l’offensive de la société sur le terrain du Big Data, ses clients attendaient avec impatience que les outils correspondants soient disponibles en mode Cloud, notamment pour mettre en application de façon distribuée les aspects analytiques qui sont un point fort de cette offre.

Le chaînon manquant dans la stratégie Big Data de l’entreprise

 

C’est maintenant chose faite : les fonctions ECM sont disponibles à travers une brique de services nommée « IBM Navigator on Cloud », très facile à accéder sur la place de marché Cloud du fournisseur. Ce chaînon manquant a été construit sur la base de la plateforme de Softlayer, filiale IBM spécialisée dans le Cloud computing. Cette filiale apporte de son côté les aspects indispensables, associés aux techniques du Cloud, de disponibilité, de coût et de qualité du service. Une offre qui devrait trouver preneur car la pression ne cesse de s’accroître dans les entreprises et les administrations pour trouver des réponses au véritable « tsunami des contenus », en particulier pour les contenus non structurés. Une pression à laquelle doivent faire face aussi bien les informaticiens que les directions métier. Les millions de pages de catalogues, de contrats ou d’échange avec les clients, de messages postés sur les réseaux sociaux sont riches en informations utiles pour lesquelles les clients d’IBM ont déjà mis en place  des solutions analytiques articulées avec les processus métiers de l’entreprise.

Le Cloud transforme l’employé en « knowledge worker »

 

Toute cette infrastructure Big Data est désormais rendue facile à déployer sous forme de services sur le Cloud. Devenant de véritables « knowledge workers », l’ensemble des employés vont désormais pouvoir accéder à ces derniers, notamment depuis le Web et leurs smartphones, pour réaliser via le Cloud les opérations de haut niveau dont dépend le développement de l’entreprise. Et ce, avec une sécurité et une cohérence maximales. Par exemple un employé de maintenance va utiliser son téléphone mobile pour aller chercher les schémas les plus récents d’un composant, prendre des photos d’une partie endommagée, taguer ou actualiser un document de sécurité lié au problème diagnostiqué, synchroniser ce contenu avec les autres contenus sur le Cloud, en le rendant instantanément disponible aux collègues. Ces fonctions ECM intéresseront aussi un responsable de RH travaillant sur des règles et des procédures sensibles, nécessitant un circuit de révision très précis, de discussion et de validation avec des employés éloignés. Ces collaborateurs peuvent désormais confier au cloud ces opérations qui nécessitent une haute sécurisation. L’annonce  d’IBM concrétise donc la possibilité de basculer en mode service des opérations de type Big Data portant sur toute la chaîne du « non-structuré ».

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close