IBM débarrassé de l’infogérance mise sur le conseil et les logiciels

IBM se sépare de son activité d’infogérance. Selon ses derniers résultats, ses prochains revenus viendront à 50 % de la vente de logiciels, dont ceux de Red Hat et ceux liés à l’intelligence artificielle, à 35 % du consulting et à 15 % des infrastructures. En l’occurrence, ce sont surtout les activités liées aux logiciels de Red Hat qui tirent ici les revenus. Les ventes de produits estampillés Red Hat ont augmenté de 17 % en un an, celles d’OpenShift, son logiciel amiral, ont crû de 40 %.

> Lire l'article de Yann Serra

Close