bluebay2014 - Fotolia

NFV/OpenStack : Altice virtualise ses réseaux mobiles

Le groupe de télécommunications et de médias a entamé la virtualisation de ses cœurs de réseaux mobiles en s’appuyant sur les technologies SDN et NFV de Cisco et de Red Hat. La moitié du trafic de SFR passerait déjà par cette nouvelle plate-forme réseau virtualisée.

Altice, le groupe de télécoms et de médias de Patrick Drahi, qui contrôle notamment en France SFR — mais également Portugal Telecom, plusieurs réseaux câblés aux États-Unis et dans le monde, ainsi que des titres de presse comme Libération ou l’Express et plusieurs radios et chaines de TV (dont BFM et RMC, via NextRadioTV) — a profité du Mobile World Congress de Barcelone pour en dire plus sur ses projets en cours en matière de déploiement des technologies SDN et NFV.

À terme, l’objectif affiché par la société est de virtualiser l’intégralité de ses cœurs de réseau mobiles avec des solutions SDN (Software Defined Networking) et NFV (Network functions Virtualization) délivrées par Cisco et Red Hat.

Un premier déploiement dans le coeur de réseau de SFR

L’effort a été initié par SFR en France. L’opérateur a entamé la transformation de son cœur de réseau paquétisé, en déployant une plate-forme NFV motorisée par la pile OpenStack/NFV de Red Hat couplée aux solutions de coeur de réseau (Virtualized Packet Core), de SDN (Application Centric Infrastructure) et de compute (UCS) de Cisco.

Selon le CTO de SFR, Philippe le May, la mise en œuvre des technologies NFV est désormais une réalité chez SFR : « Notre objectif est d’innover plus rapidement en prenant des mesures audacieuses pour transformer l’exploitation de notre réseau afin de délivrer à nos utilisateurs une expérience inégalée ».

Réduire les coûts et les délais de déploiement de nouveaux services

Dans la pratique, la plate-forme déployée chez SFR a déjà aidé l’opérateur à obtenir plusieurs résultats probants en matière de réduction des délais de déploiements de nouveaux services. Elle a aussi permis de diminuer les coûts d’investissement en améliorant l’automatisation et les workflows internes.

SFR affirme avoir un calendrier agressif de mise en oeuvre de nouvelles fonctions NFV pour 2017 et d’extension de sa plate-forme. Déjà près de 50 % du trafic mobile de l’opérateur passerait au travers de la plate-forme NFV motorisée par Red Hat et Cisco. L’opérateur entend porter ce chiffre à 80 % d’ici la fin de l’année.

Dernière mise à jour de cet article : mars 2017

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close