Comment France Télévisions gère ses iPhone de reportage

Le recours à des smartphones est une pratique de plus en plus courante dans les médias TV. France Télévisions a industrialisé cette démarche avec un kit matériel, mais aussi une infrastructure logicielle totalement pilotée à distance avec Jamf.

Les journalistes du groupe France Télévisions utilisent des iPhone pour les tournages depuis plusieurs années maintenant. Mais depuis un an, le groupe audiovisuel a industrialisé la démarche.

Sa cellule ingénierie a mis au point le kit UTS (Unité de Tournage Smartphone), un kit matériel et logiciel dont l’iPhone constitue le cœur. Arnaud Courtois, coordinateur de projet au sein de l’ingénierie de France Télévisions rappelle l’origine de ce projet : « Les iPhone étaient utilisés depuis longtemps, notamment sur les formats non linéaires, mais pas de façon véritablement industrialisée. En 2020, un projet a été lancé afin de réellement industrialiser cette solution et d’uniformiser ce nouveau moyen de tournage pour tout le groupe France Télévisions ».

Au cœur du dispositif, on trouve un iPhone 11 ou 12, avec une poignée, une minette (mini-éclairage) et un micro performant, ainsi qu’un ensemble de pièces 3D qui ont été dessinées par les ingénieurs de France Télévisions, afin d’améliorer l’ergonomie de l’ensemble. L’UTS peut être utilisé tant posé sur une table que sur le trépied d’une caméra ou une tête de stabilisation 3D.

« Tous ces kits sont sur le même modèle technique et logiciel, avec les mêmes accessoires et les mêmes applications. »
Arnaud CourtoisCoordinateur de projet au sein de l’ingénierie, France Télévisions

Le groupe France Télévisions dispose d’imprimantes 3D qui ont permis d’imprimer certaines pièces de ce kit. « Nous avons aujourd’hui une centaine de kits UTS en circulation », ajoute Arnaud Courtois : « tous ces kits sont sur le même modèle technique et logiciel, avec les mêmes accessoires et les mêmes applications. Ce dispositif a été validé par la médecine du travail contre les TMS (Troubles Musculo-squelettiques). Ainsi, tous les utilisateurs ont les mêmes processus d’utilisation de l’iPhone pour les tournages ».

Les kits UTS sont aujourd’hui utilisés pour les tournages, tant pour le linéaire (les chaînes du groupe) que le non-linéaire (les sites Web). Pour le groupe, outre l’intérêt purement pratique chez les journalistes de disposer d’un kit « tout-en-un » prêt à l’emploi, l’autre atout de l’UTS est d’unifier les usages du smartphone au niveau du groupe et d’offrir aux journalistes un moyen de capter des images pour les antennes de façon simple.

La faible taille du kit est l’atout numéro un de celui-ci par rapport à la caméra traditionnelle. Les journalistes du groupe ont été formés à l’utilisation de ce nouveau moyen de captation beaucoup plus immersif qu’une caméra. Le journaliste est en plus grande proximité avec le sujet qu’il va interviewer et le kit UTS s’est rapidement imposé comme un moyen de reportage complémentaire aux moyens classiques.

Ces iPhone très spéciaux peuvent être utilisés pour diffuser des images en direct. Il est donc impératif de limiter au maximum le risque d’erreur ou de bug lié au logiciel et aux mises à jour. Ces iPhone doivent impérativement être administrés à distance, car ceux-ci sont déployés dans le monde entier. « À Paris et en Outremer, ces kits sont gérés en pool, comme des caméras, et ils sont pris en charge par les journalistes qui partent en reportage en fonction des disponibilités, comme les caméras », précise Arnaud Courtois.

« D’autre part, nous avons beaucoup de bureaux excentrés, notamment les BIP (Bureau d’Information de Proximité) de France 3. De facto, les kits leur sont affectés ».

La solution Jamf au centre de la gestion des Mac et iPhone de production

Pour gérer ce parc de smartphones, France Télévisions s’appuie sur la solution Jamf afin d’administrer le parc de MacBook Pro dédiés à la production (et non à la bureautique). « Toutes nos machines process tournent sous macOS, notamment des MacBook Pro 16 pouces qui sont utilisés comme postes de montage mobiles. Ceux-ci sont administrés avec la solution Jamf, nous permettant de contrôler ces machines, d’effectuer les mises à jour à distance, ce qui est particulièrement important, car nous avons des machines actuellement dans nos bureaux de Londres, de Washington, Shanghai, jusqu’en Afghanistan ». 

Conçu par la cellule ingénierie du groupe France Télévisions, le kit UTS a vraiment été pensé comme un concept complet permettant au journaliste de tourner ses images le plus simplement possible, en toute autonomie.

Ce parc de 200 machines environ n’est pas totalement homogène, car ce sont 3 générations différentes de macOS qui doivent cohabiter chez France Télévisions. « Nous ne pouvons pas basculer tous nos postes sur Big Sur, car la nouvelle version d’Adobe Premiere Pro, imposée par cette nouvelle version de macOS, nous pose encore des soucis de stabilité ».

En France, ces Mac de production ne sont pas affectés à une personne : à chaque retour de reportage, une réinitialisation complète de la machine est réalisée avec Jamf, une logique qui a été reprise pour les kits UTS : « Nous avons utilisé la même solution pour gérer ces smartphones, puisque Jamf gère très bien iOS. Vu le nombre de kits déployés, plus de 100 à ce jour, et le fait que nous ne revoyons jamais passer les téléphones au siège, il nous fallait absolument une solution d’administration à distance. Jamf s’est naturellement imposé à nous ».

Une microflotte iOS totalement pilotée à distance

« Tout est centralisé à Paris et les régions n’ont rien d’autre à faire que de mettre les téléphones en charge et les connecter au réseau Wi-Fi. »
Arnaud CourtoisFrance Télévisions

Pour éviter toute mauvaise surprise à l’antenne, les installations d’applications sur ces iPhone sont bloquées et les fonctionnalités iOS réduites à leur minimum afin de garantir le bon fonctionnement du kit. L’utilisateur n’a aucun droit d’installation, de mise à jour ou de suppression d’applications sur le smartphone. Le chef de projet ajoute : « Les mises à jour Apple sont bloquées par défaut et nous faisons des passes de mise à jour complète d’iOS régulièrement lorsque nous avons validé le bon fonctionnement de la nouvelle version avec nos applicatifs. Tout est centralisé à Paris et les régions n’ont rien d’autre à faire que de mettre les téléphones en charge et les connecter au réseau Wi-Fi ».

France Télévisions fournit une configuration logicielle complète qui doit répondre à l’ensemble des besoins du journaliste en reportage. C’est en central que sont pilotées toutes les mises à jour d’iOS et des applications. Si un téléphone est perdu ou volé, il peut être localisé et désactivé à distance.

Du point de vue logiciel, France Télévisions a choisi de déployer l’application MojoPro du Rennais Aviwest sur ses kits UTS. « Ce logiciel permet de faire du tournage, un montage basique des images de type bout à bout, et du direct. Nous avons un bon retour des utilisateurs de cette application et le produit est amélioré en permanence en fonction de nos retours terrain. Nous avons un partenariat gagnant/gagnant avec eux. Nous avons également installé l’application Motiv de ShurePlus pour les pilotes audio et un logiciel pour gérer le micro HF et c’est tout ! » 

En parallèle, la cellule ingénierie expérimente le logiciel Switcher Studio, pour relier plusieurs téléphones entre eux, et travaille avec Aviwest sur la thématique du « Remote Production », afin de monter un reportage dans le cloud. Pour l’heure, la flotte de kit UTS de France Télévisions est amenée à grandir. Une nouvelle version du kit va permettre d’aller sur les réseaux sociaux, ce que ne permet pas la version actuelle qui, justement, bloque l’accès aux réseaux sociaux.

Pour approfondir sur Gestion des applications et terminaux

Close