bennnn - stock.adobe.com

Euler Hermes met de la Data visualisation dans les risques à l’exportation

La filiale d’Allianz a développé un portail pour aider les entreprises à évaluer les opportunités et les risques d’exportation suivant les pays et leur secteur. Un projet mené avec le Français Toucan Toco.

Filiale du groupe Allianz, Euler-Hermes est spécialisée dans l’assurance crédit. Elle propose aux entreprises « Trade Match », une application web qui présente les risques et les opportunités d’exportation dans 70 pays, et pour 17 secteurs. Euler Hermes souhaitait en faire un outil simple et exploitable en interne par ses conseillers, mais aussi par toute personne qui travaille dans la sphère économique et financière (les journalistes par exemple).

Suite de l'article ci-dessous

Le portail Trade Watch s’appuie sur deux jeux de données. Le premier est issu de la Cnuced (Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement). Ces données d’opportunités sous forme des matrices indiquent quel pays exporte dans quels secteurs et vers quels autres pays. Le deuxième jeu est constitué de données propriétaires, appartenant à Euler Hermes, issues de lexpertise des économistes sur différents secteurs et différents pays. L’assureur ajoute à ces données historiques les prévisions économiques de ses propres experts (une quinzaine), sur deux années (2020 et 2021 actuellement).

Au total, ce sont plus de 2 millions de données dont dispose Euler Hermes. Restait à trouver un moyen simple de les visualiser de façon autrement plus attirante qu’un tableau Excel – en ajoutant qu’un impératif était la facilité de la mise à jour des informations – les données étant révisées chaque trimestre.

Complexe à traiter, simple à visualiser

Pour arriver à faire cette application de dataviz, la filiale d’Allianz a commencé à travailler l’été dernier avec Toucan Toco. « Nous les avons choisis, car nous avions déjà travaillé avec cette startup française […] capable de visualiser de manière simple des données complexes et nombreuses », explique Georges Dib, économiste à Euler Hermes.

Le portail « Trade Match » d’Euler Hermes développé avec Toucan Toco

La principale difficulté a été de passer de multiples matrices à un seul fichier accessible en ligne. Pour cela, Euler Hermes a développé quelques algorithmes simples en Python afin de nettoyer les données (vérification des noms de pays, cohérence des devises, contrôle des codes ISI, etc.) et pour les formater de telle sorte qu’elles soient en accord avec le modèle de Toucan Toco.

« Cette phase a duré un mois. Chez Euler Hermes nous travaillions sous Excel et Python. Deux personnes manipulaient les données, mais la partie la plus longue était la vérification des données. Nous devions solliciter nos experts pour nous assurer que les prévisions étaient les plus récentes possible », décrit Georges Dib.

Les risques et les opportunités à l’export sont ensuite matérialisés sous forme de score (une note de 1 à 4), qui prend en compte les incertitudes en termes de demande, de profit, de financement et d’environnement économique. De multiples options de présentation sont possibles, par exemple les meilleures destinations par secteurs ou inversement (exporter du soja au Brésil n’est peut-être pas une très bonne idée).

Jouer sur la viralité

Pour Euler Hermes, l’objectif de cette application est aussi de conquérir de nouveaux clients. L’utilisateur devant s’inscrire, le département marketing a été associé au projet pour créer un formulaire, afin de collecter des informations et éventuellement proposer à l’utilisateur de Trade Match une offre de services qui soit en accord avec son pays, son business et son secteur.

La modélisation des risques par pays

Pour l’instant, Trade Match est surtout utilisé en interne par les forces de vente, qui présentent lapplication aux grands comptes et à leurs courtiers (une centaine d’utilisateurs à l’heure actuelle).

L’objectif est aussi de faire jouer la viralité du réseau, Euler Hermes étant présent dans une cinquantaine de pays.

L’impératif de pouvoir mettre à jour rapidement les données prend aujourd’hui tout son sens avec le Covid-19. De fait, la pandémie remet sérieusement en cause les précédentes prévisions des analystes d’Euler-Hermes qui doivent travailler sur de nouvelles perspectives et les actualiser le plus rapidement possible dans l’application.

Pour approfondir sur Applications métiers

Close