Projet IT : Myriade mise sur le ciblage et le prédictif avec IBM

Alors que le secteur de l’assurance, notamment du fait des lois Hamon et ANI, promet de devenir de plus en plus transparent sur le prix et les types de contrats, beaucoup de mutuelles et de compagnies d’assurance sont en train de miser sur les technologies prédictive et de Big Data pour mieux cibler leurs clients et les fidéliser.

Alors que le secteur de l’assurance, notamment du fait des lois Hamon et ANI, promet de devenir de plus en plus transparent sur le prix et les types de contrats, beaucoup de mutuelles et de compagnies d’assurance sont en train de miser sur les technologies prédictives et de Big Data pour mieux cibler leurs clients et les fidéliser.

Développer sa base client, conquérir de nouveaux assurés, en généralisant des pratiques CRM pointues, telle est la voie choisie par Myriade, mutuelle régionale basée en Aquitaine. Spécialiste de la protection complémentaire santé, elle gère 150 000 assurés en Aquitaine à travers 22 agences. Avec une contrainte : comment jouer la carte de la proximité et affirmer cette identité en restant indépendant face aux grands du secteur, dont les clients se comptent par millions ? Marché ultra-concurrentiel en pleine concentration (leur nombre en France a été divisé par 6 en dix ans), les mutuelles deviennent un secteur à haut risque, où les clients sont de plus en plus sensibles aux prix. Et volatiles : 10% d’entre eux n’hésitent plus à changer chaque année. Le tout se traduit par une véritable guerre commerciale autour d’offres très compétitives.

Connaissance prédictive des clients pour fidéliser et développer l’activité

Le défi est de transformer ces risques en autant d’opportunités positives pour fidéliser les clients existants et en attirer de nouveaux. Directeur marketing et développement chez Myriade, Fabien Georget a choisi de miser sur les technologies analytiques et prédictives d’IBM, pour anticiper et agir au plus près des comportements des assurés. « Les outils de base de données, certes nécessaires pour gérer nos flux importants, restent trop lourds pour les analyses fines de scoring ou d’arbres de décision qui nous sont indispensables». En optant pour la solution SPSS d’IBM, la société s’est assurée de valoriser au mieux la masse considérable de ses informations clients, qu’il s’agisse des fichiers de prospection achetés à l’extérieur ou des données (2,2 millions de décomptes par an) récoltées lors des versements et des remboursements des assurés. L’édition de tableaux de bord aux graphismes riches, facilitant l’usage des statistiques pour la DG et les gestionnaires des agences, est aussi un atout. « Même notre contrôleur de gestion ne peut plus s’en passer», avoue F. Georget.

 Un « tuning » par secteur et par facteur de risque

Sur les 15 000 prestations traitées chaque jour par Myriade, la finesse de la syntaxe d’analyse autorisée par l’outil réduit le risque de fraude ou favorise la détermination des critères pertinents incitant à l’adhésion. La solution permet aussi de nettoyer et dédoublonner la base clients, sans mobiliser des plages horaires spécifiques. Moins d’une heure est requise pour nettoyer une base de 100 000 e-mails. L’outil statistique permet ainsi d’ajuster la prospection tout en automatisant la sectorisation par agence et la répartition des cibles par secteur. Une précision dont se félicite notre interlocuteur : « je peux réaliser des analyses de portefeuilles, des études de sectorisation pour nos agences afin d’ajuster les campagnes commerciales. Ou encore des typologies de clients selon leur âge, la géographie ou leurs facteurs de risques ».

 

Ce témoignage a été réalisé en collaboration avec le portail sur la transformation du SI. 

Retrouvez d'autres témoignages sur "L'Innovation par l'IT".

Pour approfondir sur Outils décisionnels et analytiques

- ANNONCES GOOGLE

Close