Sopra accompagne le ministère de la Défense dans la transformation du SI des Armées

Sopra annonce avoir été retenu fin 2012 pour réaliser l’architecture et l’intégration du Système d’Information des Armées (SIA).

Sopra annonce avoir été retenu fin 2012 pour réaliser l’architecture et l’intégration du Système d’Information des Armées (SIA). Une annonce décalée donc comme c’est souvent le cas concernant des contrats complexes. Si aucun détail financier n’est communiqué, le programme est d’envergure et vise à rationaliser et à assurer la convergence des Systèmes d'Information Opérationnels et de Commandement (SIOC) des armées au sein d’un système unique. A ce titre, « il représente un vecteur important de la transformation du ministère de la Défense », précise la SSII qui revendique une part de choix dans le secteur public.

En chantier depuis de nombreuses années du fait des nouvelles missions allouées aux militaires, l’évolution des structures de commandement, qui renforce le caractère interarmées des engagements français, et les objectifs de réduction des coûts ont donc conduit le ministère de la Défense à entreprendre la rationalisation des systèmes d’information des armées (Air, Terre, Marine). L’objectif est d’aboutir, en 2017, à un système d’information opérationnel pleinement interarmées, appelé SIA.

Sopra explique que l’enjeu du programme SIA est triple : « au plan opérationnel, il s’agit de passer d’une logique de milieu à une logique de fonctions, avec un esprit de simplification pour l’utilisateur opérationnel, pour l’exploitant et pour le décideur ; au plan de l’organisation du ministère, il s’agit de maîtriser le coût global de la fonction « systèmes d'information et de communication » (SIC) et de structurer l’interopérabilité ; au plan de la maturité technique du système, il s’agit de rationaliser le parc applicatif, de maintenir le système à l’état de l’art technologique et de lui donner la capacité d’accueillir des applications tierces. »

Sopra assure au profit du ministère de la Défense le rôle de maitre d’œuvre, mais également celui d’architecte-intégrateur associé à son partenaire CS, concepteur, intégrateur et opérateur de systèmes critiques.

En termes de périmètre, dans le cadre du programme SIA, Sopra mobilise notamment les ressources et les moyens de sa division Secteur Public en déployant 130 consultants, architectes et intégrateurs à Paris, Toulon et Rennes, où un centre de R&D spécialement dédié aux métiers de la défense est d‘ailleurs en cours de création. Sopra a de plus créé le « SIA LAB », un espace où les PME sont invitées à présenter leurs produits innovants susceptibles d’être intégrés dans le programme SIA.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close