Cet article fait partie de notre guide: L’essentiel sur l’Oracle OpenWorld 2016

JavaOne 2016 : « Java est et reste stratégique pour Oracle », Anil Gaur (VP Oracle)

Alors que des doutes planent et que les rumeurs enflent autour de l'implication d'Oracle et de l'avenir de Java, Anil Gaur - Vice President, Engineering chez Oracle - s'est entretenu avec LeMagIT pour clarifier la situation et tracer les grandes lignes qu'il propose pour le futur de la plateforme.

LeMagIT : Ces derniers temps, des rumeurs persistantes ont laissé entendre qu'Oracle se désengageait de Java. Ces rumeurs sont notamment nées des reports successifs de Java EE 8. Quelle est votre explication pour ce retard ?

Anil Gaur : Java EE 8 a été repoussé à fin 2017 pour pouvoir intégrer de nouvelles capacités, à notre avis indispensables. Nous avons proposé deux nouveaux JSR (Java Specification Requests).

Java EE 8 est un très gros chantier. Avec cette version, nous travaillons pour adapter la plateforme aux nouvelles exigences du Cloud, comme les environnements distribués, les conteneurs et les micro-services. Une des possibilités intéressantes dans ce contexte de conteneurs sera par exemple de pouvoir packager uniquement le runtime dont l'application a besoin.

Plus largement, on change de modèle de programmation. Ce qui est vrai c'est que nous avons un peu tâtonné pendant un an. Cela a pu créer des inquiétudes. Mais cela s'est réglé doucement. Et ces deux JSRs témoignent au contraire de notre implication.

LeMagIT : Certes, mais le projet dissident Microprofile.io, lancé par IBM et RedHat - deux autres gros contributeurs du JCP - ne montrent-ils pas que des tensions persistent ?

Anil Gaur : Je vois plutôt en Microprofile.io une initiative complémentaire comme il y en a eu d'autres par le passé. Le projet se penche sur la problématique des micro-services, là où le JCP essaye de régler des problèmes plus larges, en traitant par exemple du modèle de programmation globale. Ce sont deux choses différentes. Et complémentaires.

LeMagIT : Il n'y a donc pas, pour vous, de risque de fork de Java avec ce projet ?

Anil Gaur : Non, il n'y a pas de processus de fork. Ce sont des technologies développées en parallèle et j'espère que les enseignements de celles-ci seront rapidement reversées dans Java EE, et donc standardisées. La standardisation étant une des tâches du JCP.

LeMagIT : Vous avez annoncé la sortie de Java EE 9 pour la fin 2018 au même moment que le nouveau retard de Java EE 8. Un an d'écart entre les deux sorties, n'est-ce pas trop ambitieux quand on voit les difficultés à accoucher de cette version 8 ?

Anil Gaur : Certains ont dit que c'était trop. Mais - et déjà - c'est un signe supplémentaire de notre engagement.

Ensuite, cette date est une proposition. Là encore ce n'est pas moi qui décide. C'est un processus communautaire.

Après, de mon point de vue, c'est peut-être ambitieux mais le monde du Cloud évolue très vite. Il faut que Java EE suive ce rythme sous peine de perdre sa pertinence. Et en même temps il faut trouver un équilibre. Ceci dit, nous travaillons sur Java EE 8 et sur Java EE 9 simultanément. Cela nous laisse donc tout de même deux ans.

LeMagIT : Quelles sont les prochaines évolutions que l'on peut attendre pour Java EE ?

Anil Gaur : La prochaine grosse étape concerne la résilience des environnements. La capacité à isoler des processus qui dysfonctionnent ou le multi-tenancy. Nous allons travailler pour apporter ces améliorations à la plateforme.

LeMagIT : Un autre groupe que celui derrière Microprofile.io laisse planer un doute sur l'avenir de Java : les Java EE Guardians, fondés par un ancien d'Oracle. Celui-ci affirme qu'Oracle a coupé ressources dédiées à Java pour les réduire à peau de chagrin. Pouvez-vous démentir cette accusation en nous disant combien de personnes travaillent sur le projet ?

Anil Gaur : Non... parce que nous ne communiquons pas officiellement sur nos effectifs. Mais vous pouvez regarder le nombre de nos contributions, c'est transparent.

Java EE Guardians veut voir Java EE avancer. Tout comme nous. Je les comprends. Mais n'oubliez pas que c'est un processus communautaire. Tout ne va pas toujours aussi vite qu'on le souhaite.

LeMagIT : D'accord mais pouvez-vous officiellement, ici (à JavaOne) affirmer solennellement qu'Oracle est toujours et entièrement impliqué dans Java et Java EE ?

Anil Gaur : Oui. Bien sûr. Nous sommes à fond derrière Java. (NDR : en vo, "yes we are very much behind it"). Java est et reste stratégique pour Oracle.

Propos recueillis à San Francisco par LeMagIT lors du JavaOne 2016 

Dernière mise à jour de cet article : septembre 2016

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close