Oracle implémente MicroProfile dans un framework Java pour les microservices

Nommé Helidon, ce framework vise à simplifier la création de microservices bâtis sur Jakarta EE (ex Java EE).

Oracle a décidé de livrer à la communauté open source Java EE un framework dont l’ambition est d’accélérer la création de microservices. Nom de code : Helidon. Sa particularité : s’il apparait bien avec deux modèles de programmation, l’un d’eux supporte MicroProfile, un projet de la fondation Eclipse, annexe à Jakarta EE. Jakarta EE est le nouveau de nom de Java EE, transmis par Oracle à la fondation.

Le projet MicroProfile est – rappelons le – né de l’immobilisme d’Oracle face à Java. La communauté, portée notamment par Red Hat et IBM, avait alors pris les devants, créant ce projet pour emmener Java EE sur les terres peu explorées des environnements dits cloud-natifs et des microservices. Depuis, Oracle a choisi la fondation Eclipse pour placer à l’open source la plate-forme Java EE (devenue donc Jakarta EE) et par extension a rejoint en 2017 le projet MicroProfile - auquel il contribue au côté d’IBM et Red Hat. Pour l’heure, les projets MicroProfile et Jakarta EE n’ont pas fusionné, même si la question revient souvent au sein des communautés.

Faire évoluer l'expérience du développeur Java

Helidon rassemble un ensemble de bibliothèques Java censées faciliter le développement de microservices. Si jusqu’alors, il était certes possible de créer ces architectures avec Java EE, l’expérience en matière de développement devait évoluer, explique Dmitry Kornilov, en charge du projet chez Oracle, dans un billet de blog.

« Nous voulions créer des bibliothèques poids plume qui ne nécessitaient pas de serveur d'application et pouvaient être utilisées dans des applications Java SE. Ces bibliothèques peuvent être utilisées séparément les unes des autres, mais lorsqu'elles sont utilisées ensemble, elles fournissent la base dont un développeur a besoin pour créer un microservice : configuration, sécurité et un serveur Web », détaille-t-il. Helidon s’adosse par exemple à Netty, au-dessus duquel s’exécute un environnement de programmation fonctionnel.

Oracle a conçu deux modèles pour Helidon. Un premier, Helidon SE, s’apparente davantage à un micro-framework bâti sur JDK (Java Developement Kit), et se veut allégé, avec un jeu de fonctions limitées. L’autre (Helidon MP), plus dense, mais aussi plus lourd, implémente justement MicroProfile (dans sa version 1.1) et des serveurs d’applications full Java-EE. Ce dernier apparait plus familier aux développeurs Java EE (et Jakarta EE, donc), commente le responsable Oracle. Celui-ci promet enfin une intégration d’Helidon sur le cloud d’Oracle.

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close