CloudStore : les administrations britanniques adhèrent lentement aux applications Cloud

Les administrations de sa Gracieuse Majesté se mettent petit à petit au cloud. Entre avril et août, plus de 2 millions de livres sterling ont été dépensées dans la boutique en ligne, la CloudStore.

Les administrations britanniques viennent petit à petit au Cloud, nous apprennent

les chiffres publiés par le gouvernement portant sur les achats du CloudStore. Entre avril et août 2012, le secteur public de sa Gracieuse Majesté a ainsi dépensé quelque 2,05 millions de livres sterling (2,6 millions d’euros) en applications Cloud référencées dans la boutique en ligne du Cloud gouvernemental (G-Cloud). Un départ lent même si la mayonnaise commence à prendre. Pour mémoire,

CloudStore a été inauguré en février 2012, par Francis Maude, le vice-premier ministre et ministre pour le Cabinet Office, qui a notamment la charge de soutenir le Premier Ministre David Cameron. Cette boutique en ligne sert de dépôt d’applications en ligne, dans lequel les administrations britanniques peuvent venir piocher pour réaliser leurs achats de logiciels Cloud. CloudStore constitue ainsi l’un des piliers de la stratégie de mutualisation du IT public souhaitée par David Cameron, avec pour objectif final, la réduction des dépenses publiques en informatique. Le magasin applicatif donne accès à un catalogue de 1 700 services délivrés par 257 fournisseurs (dont 50% de PME), référencés et certifiés conformes. Alors qu'entre avril et juin, environ 730 000 livres sterling ont été dépensées dans des applications Cloud, le rythme semble s’accélérer sur les deux derniers mois du dernier décompte (juillet et août). Les administrations ont dépensé quelque 858 000 livres sur les deux mois de l’été. Et les chiffres de septembre - octobre devraient grimper en flèche. L’administration en charge de la collecte des taxes et de certains paiements de services étatiques (HMRC - Her Majesty's Revenue and Customs) a annoncé avoir signé un contrat pour un service Cloud du CloudStore, nous apprend le site

publicservice.co.uk. Symbolisant l’adhésion d’une première grande administration du pays au G-Cloud via le réseau public unifié (Public Sector Network - autre grand chantier du Premier Ministre). HMRC entend utiliser les services de stockage dans le Cloud de la société Skyscape Cloud Services, dans le but de se forger un système de stockage centralisé. En basculant vers le Cloud, explique le DSI de cette administration, il compte économiser 1 million de livres par an. Si Microsoft et Symantec font partie des fournisseurs auprès desquels les administrations ont réalisé des achats, ces gros du secteur ne trustent pas les choix publics. Entre avril et août, les outils de collaboration de la PME Huddle ont davantage attiré le secteur public britannique que leurs homologues issus des grands noms du logiciel. 441 000 livres ont été dépensées dans les solutions de Huddle contre 124 000 livres pour celles de Microsoft et 125 000 livres pour celles de Symantec. De quoi alors donner des idées en France, où l’offre de Cloud souverain commence à se dessiner. Dès la semaine prochaine,

CloudWatt, co-entreprise entre Orange et Thalès en partenariat avec la Caisse de dépôts, devrait détailler un peu plus son catalogue. Celui du consortium

SFR - Bull, Numergy, est encore en gestation.

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close