Actualites

SAP amène la gestion de terminaux mobiles dans le Cloud

Reynald Fléchaux

1 € par mois et par terminal. "C'est au moins 50 % moins cher que n'importe quelle offre concurrente", avance Sanjay Poonen, président en charge des solutions technologiques et à la tête de la division mobile de SAP. L'éditeur vient en effet de mettre sur le marché une version Cloud d'Afaria, son outil de gestion des flottes mobiles (MDM ou Mobile Device Management). 

La solution, proposée sur AWS, le Cloud d'Amazon, reprend toutes les fonctionnalités de la technologie héritée de Sybase (provisionning d'applications, révocation de terminaux quand les employés quittent la société, blocage des terminaux ne respectant pas les règles en vigueur...). Prenant en charge les terminaux Android, iOS et Windows 8, Afaria Cloud Edition est enrichi de fonctions analytiques venant de Business Objects afin de fournir à la DSI des rapports sur l'usage des terminaux, le respect des règles de sécurité, etc. Un essai gratuit de 30 jours est également proposé aux utilisateurs. 

Partenaire de ce lancement, Capgemini fournira le support autour de la solution.  "Cette offre de MDM dans le Cloud s'adapte tant aux PME qu'aux très grands groupes et répond aux attentes des DSI qui, dans la gestion de leur parc mobile, préfèrent acheter des services plutôt que d'investir dans la technologie, car ils font face à un environnement qui évolue très vite", note Fernando Alvarez, le manager de la ligne de services mobilité de la SSII. Ce dernier précise que, à partir de

Continuer à lire cet article

Profitez de cet article, ainsi que de tous nos e-guides, actus, conseils, et bien plus.

En soumettant vos informations d'enregistrement à LeMagIT.fr vous acceptez de recevoir des communications par courriel de TechTarget et de ses partenaires. Nous vous encourageons à lire notre Politique de confidentialité qui contient des données importantes sur la façon dont nous recueillons et utilisons votre inscription et d'autres informations. Si vous résidez hors des États-Unis, en soumettant ces informations d'inscription, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux États-Unis. Vous pouvez nous contacter à webmaster@TechTarget.com.

certains volumes, des discounts seront offerts. Capgemini et Sogeti viennent de créer un centre d'excellence spécialisé dans la mobilité : localisé en Inde, ce dernier regroupe 250 experts. 

Un partenariat pour sécuriser les applications 

Il est probable que d'autres noms viennent rejoindre Capgemini, SAP ayant mis en place une politique de licensing autour d'Afaria. "Chaque produit que nous sortons sera désormais ouvert à ce type de partenariat", explique d'ailleurs Franck Cohen, le président EMEA de SAP. Rappelons que CA a récemment annoncé son offre de MDM, bâtie sur Afaria. Celle-ci est proposée tant en Saas que dans une forme plus traditionnelle. Et CA a prévu de l'enrichir avec d'autres fonctionnalités, dont un service de type DropBox. 

En parallèle de la mise sur le marché de cet Afaria Cloud Edition, SAP a profité de son événement Sapphire, qui se tient en ce moment en Floride, pour dévoiler un partenariat avec un petit éditeur californien, Mocana. La solution de ce dernier (Mocana Mobile App Protection ou MAP), que SAP intègre à ses propres outils, se concentre sur la sécurité applicative. "C'est un élément essentiel dans le cadre de la mise en place d'une politique BYOD, explique Sanjay Poonen. La solution permet par exemple de crypter des applications professionnelles sur un terminal utilisé pour des usages mixtes". Différentes règles (authentification, chiffrement et emploi du VPN) rattachées aux applications sont offertes aux administrateurs. Contrairement à Afaria, dont la dernière version s'étend aux terminaux Windows 8, MAP est pour l'instant limité à Android et iOS. Mocana vient compléter le portefeuille de gestion des flottes mobiles de SAP (baptisé SAP Mobile Secure), déjà composé d'Afaria (sécurité des terminaux et gestion des applications) et de Mobile Documents (sécurisation des contenus).


Réagir à cet article Commentaire

Partager
Commentaires

    Résultats

    Participez à la discussion

    Tous les champs sont obligatoires. Les commentaires apparaîtront sous l'article.