Aleksandr Bedrin - Fotolia

Emploi et IT : des relations qui évoluent

Le secteur de l’IT continue de recruter et les jeunes ont conscience qu’avoir des compétences technologiques offre des opportunités de carrière. Mais la transformation numérique entraîne aussi des bouleversements sur le marché du travail.

En ces temps de déprime économique, les analyses, études et sondages concernant le marché du travail pullulent. Si certains essayent d’être optimistes, la plupart de ces rapports n’incitent cependant pas à se réjouir. Même (ou surtout) quand il est question de numérique.

Ainsi, un rapport du World Economic Forum (l’organisateur du forum de Davos) publié le 18 janvier prédit que la 4e révolution industrielle (celle qui va s’appuyer sur l’Internet des Objets  et le Big Data) entrainera une « perte nette de plus de 5 millions d’emplois dans une quinzaine d’importants pays développés et émergents ».

 Après l’ubérisation, place donc à « l’Iotisation » (d’IoT, Internet of Things) et ses ravages en termes d’emplois. « Seul » réconfort à la lecture du rapport: les femmes devraient être moins touchées par le phénomène que les hommes… car elles sont moins présentes dans les secteurs industriels. Heureusement, face à ces cassandres, une autre étude mondiale menée par Infosys révèle que les jeunes de la génération Y ont une vision plutôt positive de la technologie pour leur carrière.

Certes, là encore, il y a des bémols notamment venant des jeunes français. A 76%, ceux-ci pensent que leurs perspectives d’emplois sont pires que celles de la génération de leurs parents. Pire, près de la moitié considère ne pas avoir les compétences technologiques nécessaires pour mener une carrière couronnée de succès (paradoxalement, c’est dans les grands pays émergents, Brésil et Inde en tête, que le sentiment d’avoir ces compétences est le plus élevé).

Autre enseignement de l’étude qui montre le malaise français : la très forte inégalité homme/femme. En effet, 49% des hommes et seulement 24% des femmes considèrent avoir des connaissances technologiques et ont le désir d’approfondir ces connaissances. En comparaison, le niveau en Inde est de 81% pour les hommes et 70% pour les femmes.   

Lente féminisation des métiers du numérique

Ces français, inquiets pour leur avenir et sceptiques quant au potentiel des nouvelles technologies, semblent oublier que le secteur IT reste pourtant un débouché professionnel important avec 10 000 emplois créés chaque année dans l’Hexagone.

S’appuyant sur ses bases de données, le spécialiste du recrutement IT Profil a présenté quelques grandes tendances de ce secteur qui recrute d’abord des experts en informatique de gestion (30%) mais aussi des professionnels du marketing et de la communication (29%) et des services d’infrastructure. L’étude, qui s’est intéressée plus spécialement aux développeurs, révèle que ce métier est encore principalement masculin (à 87%) alors qu’à contrario les métiers du numérique dans leur ensemble se féminisent peu à peu (28%). Quant aux langages qui ont le vent en poupe, on retrouve en tête de liste PHP devant Java, HTML et C. 

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close