Conteneurs : VMware, Google et Pivotal renforcent leur collaboration autour de Kubernetes

Les trois sociétés ont profité de VMworld Las Vegas pour dévoiler PKS (Pivotal Container Service). Cette solution prête à l'emploi pour le déploiement de Kubernetes sur vSphere doit permettre aux entreprises de déployer leurs microservices on premises ou sur le cloud de Google.

VMware, Pivotal et Google ont profité de la conférence Vmworld Las Vegas, qui s’est déroulée cette semaine pour renforcer leur collaboration en matière de conteneurs. Pivotal et Google avaient déjà travaillé ensemble pendant de nombreux mois pour intégrer étroitement Kubernetes au-dessus de Bosh, l’outil de configuration automatisé de Pivotal.

 Cette collaboration avait produit Kubo (« Kubernetes on Bosh »), une suite logicielle combinant les capacités de déploiement automatisé et de gestion du cycle de vie de Bosh avec Kubernetes. Kubo est une distribution complète de Kubernetes, déployable très rapidement, et qui allie le savoir-faire d’orchestration de conteneur de l’outil de Google avec les capacités de provisioning de serveurs (sur tout type d’infrastructure ou de cloud), de gestion de configuration et de gestion du cycle de vie des composants logiciels de Bosh.

À VMworld, les deux sociétés ont poussé leur collaboration un petit peu plus loin en dévoilant Pivotal Container Service (PKS), une implémentation commerciale de Kubo préconfigurée pour tirer parti d’un côté d’une infrastructure de cloud privé vSphere et de l’autre d’une infrastructure de cloud public Google.

PKS : une infrastructure Kubernetes prête à l'emploi pour VMware

L’idée est de permettre aux entreprises de disposer d’un environnement de cloud hybride sur lequel déployer simplement leurs applications conteneurisées. L’un des grands bénéfices promis par PKS est sa compatibilité assurée avec GKE (Google Container Engine) le moteur d’orchestration Kubernetes natif du cloud de Google.

Cette compatibilité garantit qu’une application développée sur PKS pourra fonctionner de façon transparente sur GKE, et vice-versa. Il est à noter que la partie interconnexion réseau entre le cloud privé VMware et le nuage de Google (GCP) est fournie par VMware NSX.

PKS est la réponse de VMware et Pivotal à l’annonce de capacités similaires de déploiement et d’orchestration de conteneurs faite lors de la récente conférence Nutanix .Next par Google et Nutanix, cette fois-ci sur la plate-forme Acropolis de Nutanix. Microsoft devrait aussi offrir des capacités équivalentes entre son cloud Azure et Azure Stack.

Red Hat, quant à lui, a affirmé son intention de concurrencer Pivotal en mai dernier en annonçant des déclinaisons d’OpenShift sur Amazon AWS et sur Microsoft Azure pour servir de pendant à sa plate-forme de conteneurs déployée dans les datacenters des entreprises.

Il est à noter que l’annonce de PKS n’est pas la première tentative de VMware pour intégrer plus en profondeur Kubernetes. L’an passé, durant VMworld Europe, la plate-forme Photon de l’éditeur s’était enrichie du support de Kubernetes, et d’une intégration avec les services réseau et stockage fournis par les technologies NSX et VSAN de VMware. Photon OS est la l’alternative proposée par VMware aux distributions Linux pour microservices comme CoreOS ou Red Hat Atomic Host.

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Guides Essentiels

Bien se préparer au VMWorld Europe : ce qu’il faut retenir du WMWorld US 2017

Sections de ce guide

  1. Logiciel
  2. Matériel
  3. Economie

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close