Micron

Intel et Micron vont faire NAND à part

Les deux sociétés vont cesser leur collaboration dans la conception de mémoire Flash NAND à compter de 2019 tout en continuant à co-développer la technologie 3DXPoint. Après le divorce Toshiba/Western Digital, cette séparation augure-t-elle d'une recomposition dans le monde de la mémoire Flash ?

Micron et Intel vont mettre un terme au partenariat qui les liait depuis plusieurs années en matière de développement de mémoire Flash NAND.

Dans un communiqué publié ce jour, les deux sociétés ont indiqué leur intention de poursuivre leur chemin de façon indépendante pour concevoir de futures générations de mémoires 3D NAND. La séparation ne sera toutefois pas immédiate. Tout d’abord parce que les deux partenaires viennent tout juste de commencer la commercialisation en volume de leur seconde génération de mémoire 3D NAND (qui selon Micron devrait représenter plus de la moitié de sa production vers la mi-2018). Ensuite, parce que les deux firmes entendent finaliser le développement de leur troisième génération de technologie 3D NAND, qui devrait émerger d’ici la fin de l’année et être commercialisée en masse en 2019.

Au-delà de cette troisième génération, chacun reprendra son chemin séparément afin d’optimiser ses produits pour ses propres besoins. Les deux sociétés continueront toutefois à collaborer sur le développement de la technologie mémoire 3D XPoint, qu’Intel revend sous l’appellation Optane et que Micron devrait commencer à commercialiser sous la marque QuantX. La seconde génération de la technologie est attendue dans le courant de l’année 2018 et les deux sociétés devront prouver qu’elle peut avoir un rapport performance/prix concurrentiel avec celui de la flash. La mémoire 3D XPoint est fabriquée dans l’usine opérée par la coentreprise Intel/Micron (IMFT pour Intel Micron Flash Technologies) à Lehi dans l’Utah.

Micron a récemment terminé son premier trimestre fiscal sur une note très positive, avec des revenus entreprise/datacenter en hausse de 50 % et des ventes de Flash records. La firme a réalisé un chiffre d’affaires de 6,8 Md $, contre un peu moins de 4 Md $ au même trimestre de l’année précédente. Son bénéfice net a atteint 3 Md $ contre 335 M $ l’année précédente.

La séparation entre Intel et Micron intervient alors que le marché de la NAND est en pleine recomposition après la vente de la division mémoire de Toshiba à un consortium mené par Bain Capital et incluant le Coréen Hynix et l’Américain Seagate. Cette cession a remis en cause l’alliance existante entre Western Digital et Toshiba. La question qui se pose désormais est de savoir si la fin du partenariat entre Intel et Micron ne serait pas le début d’une plus vaste série de mouvements de concentration dans le secteur de la mémoire et de la Flash.

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close