Déploiement multi-Cloud : comment gérer ses coûts

S’adosser à plusieurs plateformes Cloud a bien des avantages, mais cela peut aussi être très couteux. Une appréciation minutieuse des coûts de chaque fournisseur est donc nécessaire. Mais cela passe aussi par la conception de l’application.

Aujourd’hui presque toutes les entreprises, grandes, moyennes ou petites, déploient ou déploieront  leurs applications dans le Cloud. Les plus grandes d’entre elles, surtout celles dont les opérations sont géographiquement distribuées, sont mêmes enclins à utiliser plusieurs services de Cloud public. Dans certains cas, cela peut conduire à des coûts exorbitants.

Pour contrôler les coûts du multi-Cloud, il faut donc comprendre ce que facturent les fournisseurs. La facture repose généralement sur  les ressources CPU, le stockage,  l’accès aux données et aux services. Toutefois, si les grilles de tarification étaient identiques, les entreprises ne verraient que peu de différences. Malheureusement, ce n’est pas le cas. En cause : les coûts liés au stockage et l’accès aux données. Si vous prévoyez de mettre en place un programme de gestion de coûts pour le multi-Cloud, ces deux composantes sont  à examiner de près.

La pile des coûts

L’accès aux données ainsi que le trafic entrant et sortant de l’application Cloud sont les 2 plus importants indicateurs à suivre lorsqu’on calcule des modèles de coûts dans un environnement multi-Cloud. Déplacer une application ou un composant d’une plateforme A vers une plateforme B implique généralement de tendre un flux entre 2 Cloud. Une transaction peut démarrer d’un utilisateur ver un Cloud A, d’un Cloud A vers un Cloud B, et du Cloud B de nouveau au Cloud A, puis vers l’utilisateur de départ. Ce workflow peut ainsi faire doubler la facture en matière d’accès aux données.

Les coûts imputés au stockage peuvent eux aussi être sujets à une forte augmentation, entrainant avec elle l’augmentation des coûts liés à l’accès aux données – toujours dans un environnement multi-Cloud. Si la même application tourne  sur 2 Cloud différents, et que chacun de ses composants doit accéder aux données, le choix est difficile. Si vous hébergez la base de données dans votre datacenter, ou sur un seul Cloud, vous n’aurez qu’à payer cet accès. En revanche, si la base doit aller chercher des données sur plusieurs Cloud, cela nécessitera le déplacement de beaucoup de données – et donc une augmentation de la facture. L’autre option est d’héberger une copie de la base de données sur tous les Cloud, mais du coup, cela contribuera à augmenter les coûts de stockage, et créera des problèmes de synchronisation.

Distribuer une application sur plusieurs Cloud peut aussi augmenter des coûts de CPU. La raison : un problème d’économie d’échelle ; plus de niveau d’usage est élevé, moins la facture sera quant à elle élevée. L’autre raison est que les entreprises investissent dans des instances dédiées, et dans un scenario multi- Cloud, elles se retrouvent souvent sous-utilisées.

Concevoir un programme de gestion des coûts

Il peut être difficile et prévoir et de contrôler les coûts, si le déplacement d’applications d’un Cloud à l’autre s’effectue de façon dynamique. Mais des mécanismes peuvent être mis en place pour contrôler l’évolution des coûts.

Un programme de gestion des coûts du Cloud commence d’abord par un mapping des workflows et des flux de données. Chaque composant a ses propres entrées/sorties et accès aux bases de données ainsi que des fonctions spéciales. Ce n’est pas chose facile, et les graphiques ainsi produits risquent d’être difficiles à analyser. Mais c’est un bon moyen pour démarrer une gestion des coûts du multi-Cloud et cartographier ces relations pour toutes les applications éligibles au Cloud. Cela  vous aidera également à identifier les éventuelles « frontières » dans vos déploiements.

Ce plan des workflows révèle souvent une forme de réalité : les développeurs conçoivent les applications en couches distinctes. Le plus haute est le front-end et gère l’interface graphique et le support d’autres outils. Cette couche transmet des informations à une couche intermédiaire qui quant à elle ajoute une couche de données (éditing par exemple), qui à son tour, transmet l’information à une autre couche, plus transactionnelle. Connaître la structure d’une application peut ainsi générer une économie de coûts dans un déploiement sur plusieurs plateformes Cloud.

La couche front-end est relativement simple à distribuer sur plusieurs Cloud car elle n’implique généralement pas une connexion à une base de données. Elle est conçue pour être plusieurs fois instanciée. La déployer sur plusieurs Cloud peut certes permettre de réaliser des économies, mais pas d’impacter les coûts du stockage ni d’accès aux données.

Certaines applications couplent bases de données et composants middleware. Dans ce cas, il ne faut pas oublier le coût lié à la réplication des données à travers les plateformes Cloud. Plus le processus lancé sur cette couche est complexe, plus la distribution de cette couche sur plusieurs plateformes sera difficile.

En revanche, il est recommandé d’éviter de distribuer la couche inférieure de l’application – celle qui gère le traitement des requêtes et les transactions – sur plusieurs Cloud car celle-ci nécessite de nombreux accès à la base de données en temps réel. Beaucoup d’entreprises gardent cela en interne.

Enfin, dans votre programme de gestion des coûts, il convient de ne pas négliger les éventuels problèmes d’intégration et de gestion du cycle de vie. S’il existe de bonnes raisons d’opter pour le multi-Cloud, cela comporte également des risques.

                       

Dernièure mise à jour de cet article : septembre 2017

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Guides Essentiels

Cloud public : petit guide pour bien contrôler ses coûts

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close