L’essentiel sur Cloudian HyperStore

La concurrence est âpre sur le marché du stockage objet entre acteurs établis et start-ups. En s’appuyant sur le récent Magic Quadrant de Gartner, LeMagIT fait un tour d’horizon des offres : aujourd’hui Cloudian HyperStore.

Extrait du Guide Essentiel :

Stockage Objet : le Who’s Who 2017

+ Voir plus
Cet article se trouve également dans ce contenu premium en téléchargement : STORAGE: SDS & Virtualisation du Stockage:

Avec sa solution HyperStore, Cloudian fait une promesse simple : celle de répliquer 100 % des capacités du service de stockage objet Amazon S3. Une caractéristique unique, qui, selon l’éditeur, permet aux entreprises de mettre en œuvre des architectures de stockage hybride combinant stockage local sur HyperStore et Stockage en Cloud sur S3.

Actuellement en version 6.0, HyperStore est un logiciel de stockage distribué qui se déploie sur tout type de serveur x86 standard. Le logiciel permet de créer une plate-forme de stockage objet résiliente compatible avec les protocoles S3, mais supportant également les accès en mode fichiers via les protocoles NFS, SMB et FTP. Comme tous les services de la plate-forme de l’éditeur, les services de partage de fichiers sont distribués. Ils présentent des caractéristiques intéressantes comme le support d’un mécanisme de verrouillage global et le support d’un espace de nommage unique (Global NameSpace). Cela signifie que nativement, Cloudian intègre sans frais certaines fonctionnalités jusqu’alors réservées à certaines passerelles comme celle de Panzura, par exemple

Les données ingérées par HyperStore sont protégées par distribution entre plusieurs nœuds serveurs via un mécanisme d’erasure Coding — activable à la demande — ou via un mécanisme de réplication, ce qui permet d’assurer des performances optimales tant avec de petits fichiers qu’avec des fichiers volumineux. HyperStore est aussi capable de gérer le concept de tiering de données et donc de placer les données sur les classes de stockage (SSD, disque dur rapide, disque dur capacitif) les mieux adaptées aux besoins des différentes applications. Le logiciel est aussi capable de faire du tiering de données sur Amazon S3 ou sur Amazon Glacier, permettant ainsi de mettre en place une vraie stratégie de cloud hybride.

Doté de capacité multitenant, HyperStore permet de définir des paramètres de qualité de service (limitation en matière de requêtes ou de bande passante) et de quotas par tenant ou par utilisateur. De même la plate-forme permet une refacturation des utilisateurs à l’usage (données accessibles via la console ou via une interface RestFul).

Des capacités avancées d’indexation de données et métadonnées

Plus récemment l’éditeur a profité du lancement de la version 6.0 de sa plate-forme de stockage pour ajouter des capacités d’indexation via l’intégration d’Elastic Search. L’idée est de permettre aux utilisateurs d’effectuer des recherches avancées dans les métadonnées mais aussi de visualiser les résultats de leurs requêtes via des tableaux de bord simples générés par la plate-forme de visualisation Kibana (Kibana est le K de la pile open source ELK — pour Elastic Search, LogStash, Kibana — au cœur de l’offre d’Elastic Search).

Cloudian a aussi affiné récemment son interface d’administration et a ajouté à sa plate-forme des capacités analytiques en temps réel basées sur Spark. La plate-forme collecte désormais des métriques en temps réel qui sont utilisées pour optimiser son fonctionnement mais aussi transmises au support de Cloudian pour des opérations de support proactif. Les informations ainsi collectées sont par exemple utilisées pour optimiser les reconstructions de disques et de données afin de minimiser leur impact sur le cluster. Elles sont aussi utilisées pour équilibrer le positionnement des données sur les disques afin de limiter les phénomènes de « points chauds » et maximiser la performance.

Notons que la société propose par défaut sa technologie sous forme logicielle, mais qu’elle commercialise aussi une gamme complète d’appliances matérielles prêtes à l’emploi basées sur les serveurs de Lenovo.

Le Magic Quadrant du stockage objet et des acteurs des systèmes de fichiers en cluster vu par Gartner (source Gartner, octobre 2016)

Dernièure mise à jour de cet article : février 2017

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Guides Essentiels

Stockage Objet : le Who’s Who 2017

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close