Scanrail - Fotolia

Stockage : étendre AWS Outposts avec Hyperstore devient possible

Le géant du cloud public AWS vient de valider l’utilisation du stockage objet de Cloudian avec son infrastructure hyperconvergée. Les entreprises y gagnent en capacité et sans doute en souveraineté.

Le système de stockage objet HyperStore de Cloudian est désormais certifié AWS Outposts Ready. Grâce à cela, les entreprises peuvent le déployer sur leurs propres serveurs et s’en servir de stockage S3 pour l’infrastructure hyperconvergée Outposts qu’elles ont installée en interne. L’intérêt d’utiliser du stockage S3 via Hyperstore plutôt qu’au moyen de disques additionnels dans une machine Outposts est le prix. L’achat de licences Hyperstore coûterait 70 % moins cher que la location de volumes AWS supplémentaires.

Suite de l'article ci-dessous

Outre la facture, stocker les données en dehors d’une machine Outposts répond a priori à la problématique de souveraineté, les machines appartenant à une entreprise française n’étant pas soumises à l’autorité du CLOUD Act. Cela dit, ce point reste à éclaircir, car les contenus hébergés ainsi sont soumis aux fonctions d’AWS, notamment celle de verrouiller les données pour qu’elles ne soient pas corrompues par un ransomware.

Pour mémoire, l’infrastructure hyperconvergée Outposts d’AWS est un matériel proposé à la location et qui sert à déporter les services d’AWS en local. Son intérêt est d’éviter les problèmes de latence qui peuvent se poser quand on utilise des services en ligne. Pour autant, le matériel est considéré au regard de la loi américaine comme une ressource sous la tutelle des USA.

Une solution orientée cloud hybride

HyperStore étant pleinement compatible avec S3, il est fourni avec une console d’administration propre qui permet également de superviser les volumes objet hébergés par AWS, que ce soit dans une machine Outposts, comme en ligne.

« Les infrastructures sur site et en ligne sont les deux faces d’une même pièce. Plus vous avez de points communs entre les deux, plus il est facile de placer les données au bon endroit », argumente Jon Toor, le directeur marketing de Cloudian, qui présente son produit comme une solution de cloud hybride.

Il rappelle que le mode objet est le type de stockage naturel pour les applications écrites pour le web et que, en ce sens, Hyperstore permet indirectement de réintégrer ces applications dans le datacenter.

Plus de capacité que n’en offre Outposts

HyperStore s’installe sur un minimum de trois nœuds et en supporte autant que l’entreprise peut lui en accorder. Cloudian commercialise des nœuds physiques préconfigurés, avec des capacités qui vont de 48 To à 1,5 pétaoctet. Il est aussi possible d’installer le système sur des serveurs x86 de n’importe quelle marque qui possèdent suffisamment de capacité de stockage. De son côté, le stockage S3 sur Outposts s’acquiert par modules de stockage supplémentaires, mais seules trois options sont offertes : 26 To, 48 To ou 96 To.

« HyperStore n’ayant aucun plafond de capacité, il devient possible d’utiliser sur Outposts des applications qui manipulent de très gros volumes de données, comme l’imagerie médicale, l’analytique Big Data, le Machine Learning… », ajoute Jon Toor. Il indique que le cluster de stockage Hyperstore accolé à une machine Outposts pourrait dans une certaine mesure être utilisé par des applications qui ne fonctionnent pas forcément dessus.

Sur son site, AWS liste soixante-quatre produits certifiés AWS Outposts Ready. La liste comprend d’autres solutions de stockage, comme les baies de disques de marque Pure Storage, Infinidat et NetApp. Parmi elles, Cloudian Hyperstore est le seul logiciel de stockage objet.

Pour approfondir sur Infrastructure hyperconvergée

Close