Phil Mingo/Pinnacle

Rugby : Accenture combine réalité virtuelle et analytics pour suivre le Tournoi des Six Nations

Accenture a associé son tableau de bord de suivi du tournoi à des outils de réalité virtuelle pour proposer une expérience d’immersion aux fans de rugby.

A l’occasion du Tournoi des Six Nations, grande compétition de rugby qui a démarré le 4 février dernier, Accenture a ajouté à son vaste programme d’analyse de données les interfaces vocales, la réalité virtuelle ainsi que le désormais très tendance Machine Learning.

Il s’agit de la 6e année consécutive que la société de conseils met en place pareil dispositif, en tant que partenaire technologique de l’événement. D’ailleurs, en 2016, Accenture s’était entouré d’experts en ovalie pour analyser les données et établir des relations concrètes avec les matchs du tournoi.  Nick Mallett, ancien entraîneur des sélections sud-africaines et italiennes, Ben Kay et David Flatman, deux anciens joueurs de l’équipe nationale d’Angleterre, avaient rejoint  les rangs des analystes maison du groupe.

Cette année, les tableaux de bord analytiques d’Accenture proposeront des indicateurs plus poussés relatifs aux joueurs, aux rencontres ainsi qu’au tournoi, assure la société. Le système, développé par les analystes du groupe, s’appuie sur des outils d’Alteryx pour la préparation et le blending de données, Qlik pour la découverte des données et Tableau pour la visualisation des données. Accenture indique avoir également développé une application de réalité mélangée (« mixed reality ») qui exploite quant à elle des mécanismes de réalité virtuelle.

Amazon Alexa et réalité virtuelle

Les experts s’appuieront logiquement sur ces informations extraites de ces tableaux de bord. Selon Accenture, ses analystes maison ont également ajouté, cette année, « une couche stochastique », selon leurs propres mots ; en fait un moteur aléatoire qui utilise le Machine Learning pour améliorer l’exactitude et la profondeur des indicateurs qui observent les joueurs – pour mieux coller aux comportements humains donc.

Autre expérience, Pepper, le robot humanoïde du Japonais Softbank, et Alexa, l’assistant virtuel d’Amazon, ont été connectés au système. « Alexa a été intégré au back-end, vous pouvez donc directement lui poser des questions sur les statistiques », garantit Nick Millman, directeur d’Accenture Analytics.

Evidemment, pour Accenture, les Six Nations sont un moyen pour « montrer ce que la société a déjà réalisé avec des clients ou encore démontrer le potentiel en matière d’analytique et de sa consommation en mode virtuel ».

« Nous pouvons identifier l’équipe de la semaine à partir des données et cela crée une interaction en soi », assure Nick Millman. Mais cela a aussi des applications dans le monde de l’entreprise – vous fondez-vous sur des données ou sur un simple feeling ? Tout cela prend vie auprès de nos clients » , poursuit-il.

« La voix devient une interface pour la domotique et les autos connectées. On va donc s’attendre à retrouver cela dans des environnements professionnels, au sein des applications d’entreprise. La voix est un moyen de contourner la complexité des interfaces utilisateurs, qui motorisent les applications métiers, tout comme le sont les dernières générations de technologie de visualisation de données ».

L’équipe en charge de l’innovation, située à Londres, s’est appuyée sur son studio londonien (qui renferme un écran vert pour la réalité virtuelle) pour mixer réalité et monde numérique afin que ce que voit une personne en réalité virtuelle puisse être diffusé – et donc partagé - à d’autres. L’utilisateur peut ainsi interagir avec les joueurs au sein d’un terrain virtuel, passer en revue les équipes et lire les informations des joueurs issues du tableau de bord. Les spectateurs peuvent ensuite visualiser ce que voit l’utilisateur dans le même contexte, mais sur un grand écran.

Lors du dernier tournoi, l’application d’Accenture a été téléchargée 3,9 millions de fois. Celle-ci est disponible pour Android, Kindle et iOS, en Anglais, Français et Italien. Les analyses du tableau de bord y sont également intégrées.

Les analyses et autres indicateurs sont également publiés sur Twitter (@AccentureRugby) et sur le site www.accenture-rugby.com.  Un traker gaphique permet également de suivre les moments d’un match où l’avantage change de camp.

Dernièure mise à jour de cet article : février 2017

PRO+

Contenu premium

Accéder à plus de contenu PRO+ ainsi qu'à d'autres offres réservées aux membres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close