News

Eurotunnel aura une couverture 3G/4G complète avant la fin de l'année

Christophe Bardy

Eurotunnel vient de signer un accord avec Everything Everywhere (EE, la coentreprise mobile d’Orange et T-Mobile au Royaume-Uni) et avec Vodafone pour compléter la couverture en téléphonie mobile du tunnel sous la Manche, qui transporte chaque année 20 millions de passagers entre la France et Albion.

L'accès à ce contenu nécessite un abonnement gratuit

En soumettant vos informations d'enregistrement à LeMagIT.fr vous acceptez de recevoir des communications par courriel de TechTarget et de ses partenaires. Nous vous encourageons à lire notre Politique de confidentialité qui contient des données importantes sur la façon dont nous recueillons et utilisons votre inscription et d'autres informations. Si vous résidez hors des États-Unis, en soumettant ces informations d'inscription, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux États-Unis. Vous pouvez nous contacter à webmaster@TechTarget.com.

Une rame EuroStar à quai

L’accord, conclu pour une durée de 10 ans, prévoit que les deux opérateurs anglais vont tout d’abord déployer une couverture 2G/3G sur les 53 km du trajet transmanche (entre Folkestone et Calais) avant de déployer des services 4G. EE et Vodafone estiment que leurs services 2G/3G seront opérationnels en mars 2014 et EE devrait activer la 4G vers la fin de l’été.

Il est à noter que les passagers voyageant de la France à l’Angleterre via le tunnel Sud disposaient déjà de connexions 2G/3G via des services proposés par Bouygues Télécom, Orange et SFR. Mais les trois opérateurs ne desservent pas le tunnel Nord (sens Angleterre - France). Dans le cas de Vodafone et d'EE, la couverture sera disponible dans les deux tunnels. Les abonnés mobiles anglais pourront donc bénéficier de services cellulaires sans charge de roaming dans les deux sens du trajet, alors que les français devront en passer par le roaming pour le retour.

Notons par ailleurs, qu’EuroStar, la filiale de la SNCF, a conclu un contrat avec Siemens (qui lui fournit les rames Velaro e320 destinées à remplacer ces TGV) pour proposer un service Wi-Fi de bout en bout à bord dans ses futurs trains transmanche. Le nouveau service devrait en principe faire son apparition lors de la mise en service des rames Velaro dans le courant 2015 et deviendra alors un concurrent des services 3G/4G pour les échanges de données à bord des trains…


Join the conversation Comment

Share
Comments

    Results

    Contribute to the conversation

    All fields are required. Comments will appear at the bottom of the article.