Bousculade pour l'ouverture des Techdays de Microsoft

Joli coup pour Microsoft France. Pour l'ouverture ce matin des Techdays, trois jours de conférences sur les technologies Microsoft dédiés aux développeurs, mais aussi aux ingénieurs réseau ou système, la filiale française se paye le luxe d'afficher deux avant-première mondiales : Visual Studio 2008 et Windows Server 2008.

Joli coup pour Microsoft France. Pour l'ouverture ce matin des Techdays, trois jours de conférences sur les technologies Microsoft dédiés aux développeurs, mais aussi aux ingénieurs réseau ou système, la filiale française se paye le luxe d'afficher deux avant-première mondiales : Visual Studio 2008 et Windows Server 2008. Pour SQL Server 2008, l'autre temps fort de l'année en terme de produits professionnels chez le numéro un mondial de l'édition, il faudra encore patienter « quelques mois ». Malgré la coloration très marketing de ces « exclus », le fait de voir le groupe choisir la France pour le galop d'essai de deux de ses produits clefs pour 2008 est symbolique de l'importance prise par les Techdays, qui se dérouleront jusqu'à mercredi au Palais des Congrès, à Paris.

Selon les estimations données par Marc Jalabert, le directeur de la division plate-forme et écosystème au sein de la filiale française, qui se réfère aux 16 000 inscrits sur le Web, la manifestation devrait attirer plus de 10 000 personnes en 2008. Soit tout bonnement le principal événement Microsoft sur le Vieux Continent, devant le TechEd (la conférence développeurs européenne). A ce succès, trois raisons : un accès gratuit – contrairement au TechEd -, le choix du français comme langue de dialogue (tous les autres événements de l'éditeur se déroulant of course en anglais) et un format résolument tourné vers les problématiques des développeurs. « Nous privilégions des plénières courtes donnant envie d'aller aux quelque 300 sessions techniques qui se déroulent sur ces trois jours, explique Marc Jalabert. Tout en préservant un équilibre entre ateliers très pointus (celui sur le debugging avancé enregistre ainsi 800 inscrits, ndlr) et sessions plus généralistes. »

Une plénière brouillon

Revers de la médaille : malgré un doublement de la surface louée (pour accueillir la centaine de partenaires ayant réservé un stand), les Techdays frôlaient l'asphyxie lundi matin : amphithéâtre comble pour la conférence d'introduction, allées bondées, etc. Le format choisi par Microsoft pour cette plénière d'ouverture ne va pas non plus dans le sens de la clarté : en une heure et demie, les équipes de l'éditeur ont tenté de résumer la stratégie du premier éditeur mondial tout en démontrant les apports des dernières technologies maison. Quelques « slides » élliptiques sur la stratégie S+S (comprendre Software + Service) cotôyaient ainsi une démo où se mélaient Linq (accès aux sources de données), ADO .Net Data Services (exposition de ces sources en services Web), Silverlight (clients riches), Expression (design Web), PFX (module .Net pour paralléliser du code afin de tirer parti des architectures multi-coeurs), FileStream (technologie de gestion de binaires stockés dans des systèmes de fichiers depuis SQL Server 2008). Un cocktail certes riche mais un brin indigeste, comme le laissaient entendre des visiteurs à la sortie de la conférence. Il est vrai que le périlleux exercice de style de la plénière visait avant tout à brosser un rapide tour d'horizon des sessions qui attendent les développeurs .Net au cours de ces trois jours.

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close