Microsoft montre sa voie pour "faire plus avec moins"

Fort du succès de ses TechDays, Microsoft a profité de sa seconde conférence plénière pour continuer de promouvoir ses dernières technologies. Au programme : virtualisation, collaboratif, décisionnel, sécurité, interopérabilité et bien sûr Windows 7.

La seconde conférence plénière des TechDays a tout d’abord permis à Microsoft de présenter les capacités de MED-V, second volet de son offensive sur la virtualisation du poste de travail, issu du rachat de Kidaro. Des capacités illustrées par l'usage d’Excel 95 dans une machine virtuelle sous Windows XP, le tout s’exécutant sur un poste de travail Vista comme si l’application fonctionnait nativement sous cet OS – un mode de fonctionnement bien connu des utilisateurs de VMware Fusion ou de Parallels Desktop sur Mac, notamment. Parmi les avantages de la solution mise en avant, fort à propos avec Vista : « la possibilité de déployer rapidement de nouveaux systèmes d’exploitation en s’affranchissant des contraintes de compatibilité ».

Toujours sur la virtualisation, Microsoft a fait la démonstration de la capacité de Windows Server 2008 R2, couplé à la nouvelle version d’Hyper-V, de migrer une machine virtuelle d’un nœud à l’autre au sein d’un cluster, sans interruption d’exécution, avec une latence limitée à l’empreinte réseau.


Démonstration MED-V
envoyé par LeMagIT

Sur le terrain de la collaboration, Microsoft s’est attaché à promouvoir le pont de conférence intégré à OCS 2007 R2 et les mécanismes d’échange de données, revenant sur les économies réalisables avec ces technologies. Après d'autres exemples distillés plus tôt, l'éditeur a ajouté Intel à sa liste de références ; le fondeur prévoyant des économies de 10 à 20 % sur ses coûts de téléconférence.

Microsoft est ensuite revenu sur Dynamics NAV 2009, son PGI pour PME, sous le thème de « faire plus pour moins » et d’une interface utilisateur revue afin d’en faciliter l’adoption dans les entreprises :


Démonstration Dynamics 2009
envoyé par LeMagIT

L’interopérabilité était de son côté mise en avant au travers de l’architecture SOA de NAV 2009 ainsi que des capacités d’administration Unix et Linux – avec Suse et un processus tournant en tâche de fond (Cron) pour la démonstration – de Microsoft System Center Operations Manager 2007 R2, en bêta depuis l’automne dernier.

Enfin, Windows 7 a été très logiquement mis à l’honneur avec, notamment, l’extension de Bitlocker aux périphériques amovibles. Ce dernier supportera les cartes à puce comme clé de chiffrement des données – avec le choix parmi plusieurs certificats embarqués le cas échéant. Mais Windows 7 doit aussi supporter nativement la biométrie, via un framework dédié. Pour le reste, autour de Windows 7, on retrouve la présentation des fonctions d’interface utilisateur phares. Notamment, le support du multi-touch et cette nouvelle barre de tâches dont certaines fonctions ne sont pas étrangères aux utilisateurs de Mac OS X.


Démonstration Windows 7
envoyé par LeMagIT

En savoir plus avec nos autres articles sur les TechDays :

- Microsoft place ses TechDays sous le signe de la réduction des coûts
- TechDays : Microsoft met en avant ses dernières technologies

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close