Résultats : GFI confirme la santé des SSII

Comme ses homologues Sopra, Atos-Origin, Capgemini ou Devoteam, le Français GFI a vu sa croissance s'accélérer au second trimestre, infirmant pour l'instant le scénario d'un ralentissement du secteur des services sous l'effet de la crise.

Comme ses homologues Sopra, Atos-Origin, Capgemini ou Devoteam, le Français GFI a vu sa croissance s'accélérer au second trimestre, infirmant pour l'instant le scénario d'un ralentissement du secteur des services sous l'effet de la crise. Le groupe indique ainsi ne pas enregistrer "pour l'instant" de baisse de la demande dans le secteur financier.

Au cours de ces trois mois, la SSII dirigée par Jacques Tordjman a engrangé 191,3 millions d'euros de CA, soit une croissance organique de 5,2 % sur un an (+ 15,5 % au total). En France, la progression des ventes atteint même 8,3 % (contre 7,1 % au premier trimestre), ce qui atténue l'effet de la stagnation des activités à l'international.

Sur le premier semestre 2008, la SSII, qui emploie près de 9 700 personnes, a dégagé un chiffre d'affaires de 377,9 millions, en hausse de 13,8 %. Mais la croissance organique n'est que de 3,2 %, du fait du recul des activités à l'international (- 3,6 %). Un tassement dû aux difficultés rencontrées par la SSII en Espagne, en Europe du Nord et surtout en Italie.

Pour approfondir sur SSII

Close