Orange et Free portent la pétition de Numericable devant la Justice

Orange et Free ont vu rouge en lisant la pétition lancée par Numericable et visant à mettre la pression sur la représentation nationale qui discute actuellement de la loi sur la modernisation de l’économie (LME).

Orange et Free ont vu rouge en lisant la pétition lancée par Numericable et visant à mettre la pression sur la représentation nationale qui discute actuellement de la loi sur la modernisation de l’économie (LME). Les deux opérateurs estiment que le texte soumis à signature par le câblo-opérateur contient des « termes mensongers et diffamatoires ». Numericable – qui revendiquait 40 000 signatures au lendemain du week-end – refuse de voir passer un amendement l’obligeant à demander l’autorisation des syndics pour déployer de la fibre, y compris dans les immeubles où il est déjà présent. Selon le texte original, Numericable estime que "cela aurait pour conséquence de créer un monopole de fait pour amener les réseaux ultra-haut débit dans les logements français".
Une approche du problème que récuse Free et surtout Orange qui se sentent directement visés par Numericable. Les deux compères – cette fois unis – souhaitent que le tribunal de commerce de Paris impose le retrait de la pétition et condamne Numericable à publier une éventuelle condamnation.
Résultat des courses le 15 juillet pour ce qui est de la Justice. La loi est quant à elle toujours en discussion et est actuellement débattue au sénat.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close