Orange fortement soupçonné d’entente illicite en Espagne

Le régulateur espagnol en matière de télécoms vient d’épingler des opérateurs ibériques pour entente illicite.

Le régulateur espagnol en matière de télécoms vient d’épingler des opérateurs ibériques pour entente illicite. Sont en cause selon une enquête préliminaire Movistar, filiale de téléphonie mobile de l'opérateur historique local Telefonica, Orange, filiale de France Télécom et le britannique Vodafone. La commission leur reproche de s’être entendu poiur relever le tarif de la charge de connexion (à la 1ere seconde d’un appel mobile), la passant de 12 à 15 centimes d’euro.
En France une affaire similaire avait eu lieu en novembre 2005 suite à une plainte de l’UFC Que Choisir. Les opérateurs mobiles de l’hexagone (Bouygues Telecom, SFR et Orange) s’étaient vus infliger une amende record de 220 millions d’euros.

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close