Bruxelles pousse à l'adoption d'IPv6

Une grande quantité d'adresses IP doivent être libérées d'ici à 2010. La Commission européenne vient de tirer la sonnette d'alarme auprès de ses 27 états membres sur une prochaine pénurie d'adresses IP. Les pressant ainsi de basculer vers l'IPv6 pour faciliter l'intégration des nouveaux usages d'Internet en Europe.

Une grande quantité d'adresses IP doivent être libérées d'ici à 2010. La Commission européenne vient de tirer la sonnette d'alarme auprès de ses 27 états membres sur une prochaine pénurie d'adresses IP. Les pressant ainsi de basculer vers l'IPv6 pour faciliter l'intégration des nouveaux usages d'Internet en Europe.

Viviane Reding, la commissaire européenne à la société de l'information et aux média, a déclaré dans un communiqué que « si les Européens sont prêts à utiliser les dernières solutions connectées à Internet, comme les étiquettes intelligentes dans les magasins, les usines, les aéroports, les systèmes de chauffage et de luminaires intelligents qui économisent de l'énergie, les réseaux embarqués dans les autos, les systèmes de navigation, nous allons devoir faire face à une demande accrue d'adresses IP. J'appelle les états membres à s'assurer que les administrations et l'industrie aient migré vers IPv6 d'ici à 2010 ».

Multiplier les adresses pour l'Internet des objets

Le protocole IPv6 doit succéder à l'IPv4. Il doit fournir la possibilité de multiplier le nombre d'adresses IP sur Internet. Un enjeu pour les entreprises et l'Internet du futur, comme l'Internet des objets. Ce dernier doit permettre les échanges et la communication entre objets en les dotant d'un numéro, identifiable par RFID ou NFC (Near Field Communication). L'ensemble des données devront alors transiter sur Internet. L'Internet des objets sera par ailleurs au centre des débats technologiques lors de la présidence de la France à l'Union européenne en juillet prochain.

Le 26 mai, Luc Chatel, secrétaire d’Etat chargé de l’Industrie et de la Consommation et porte-parole du gouvernement, a lancé le premier forum des services sans contact dont le but est de « rassembler l’ensemble des industriels concernés et des associations de consommateurs, pour qu’ils étudient et proposent des solutions aux questions techniques, réglementaires et économiques liées à la mise en œuvre des services mobiles sans contact ».

La Commission, qui a par ailleurs investi quelque 90 millions d'euros dans la recherche sur l'IPv6, encourage ainsi les états membres a basculer les réseaux, les sites Internet et les services liés à l'e-administration vers IPv6. Pour qu'en 2010, un quart des activités d'Internet ait adopté le protocole.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close