Nokia licencie de nouveau, 1 700 postes supprimés

Touché par la crise, Nokia – numéro un mondial dans la téléphonie mobile – annonce un plan d’économie et de réduction d’effectif supplémentaire, portant cette fois sur 1 700 emplois dans le monde.

Touché par la crise, Nokia – numéro un mondial dans la téléphonie mobile – annonce un plan d’économie et de réduction d’effectif supplémentaire, portant cette fois sur 1 700 emplois dans le monde. Une restructuration qui fait suite à l’annonce d’un premier plan de réduction des coûts de l’ordre de 700 millions d’euros annuels sur sa filiale téléphonie mobile. Ce plan s'était déjà traduit par 1 000 suppressions de postes le mois dernier. Sans compter qu’en novembre 2008 quelque 615 emplois avaient disparu et l’un des sites historiques finlandais de l’équipementier télécoms, à Turku, avait été fermé.

En dépit de positions enviables de leader, tant sur les combinés téléphoniques mobiles classiques que sur le créneau des smartphones, Nokia subit la crise des télécoms de plein fouet.

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close