Nec supprime ses activités PC en France

Nec a décidé de fermer purement et simplement ses activités de construction PC en Europe, après la publication d'une perte de 2,4 milliards d'euros lors de résultats préliminaires.

Nec a décidé de fermer purement et simplement ses activités de construction PC en Europe, après la publication d'une perte de 2,4 milliards d'euros lors de résultats préliminaires.

Ce coup de grâce en EMEA se répercutera sur le sol français par des licenciements sur les sites de Puteaux (siège), où quelque 53 postes seraient concernés, et d'Angers où la fermeture de l'usine d'assemblage devrait provoquer la suppression de 334 postes (sur 400). Un plan qui s'étirera jusqu'en 2010, date à laquelle la fermeture de l'usine sera effective.

Une réduction drastique qui s'inscrit dans le vaste plan de restructuration mis en place par Nec, qui verra la suppression de 20 000 postes au niveau mondial sur un effectif total de 150 000.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close