Google renonce à son accord avec Yahoo

Comme le prévoyait la semaine dernière le Wall Street Journal, Google vient d'annoncer renoncer à son partenariat publicitaire avec Yahoo.

Comme le prévoyait la semaine dernière le Wall Street Journal, Google vient d'annoncer renoncer à son partenariat publicitaire avec Yahoo. Le moteur évite ainsi une bataille judiciaire qui s'annonçait inéluctable, les autorités antitrust américaines ayant averti les deux sociétés qu'elles allaient ouvrir un procès pour bloquer l'accord.
Les deux firmes Internet avaient pourtant le week-end dernier proposé une version allégée de leur accord, afin de calmer les autorités antitrust. En vain manifestement, ces dernières estimant ces concessions insuffisantes pour "éliminer les problèmes" que ferait surgir un tel accord.

Cet épisode montre que la puissance de Google a fini par lui attirer la suspicion des autorités antitrust, comme en son temps Microsoft. L'éditeur n'avait été sauvé du démantèlement que par l'arrivée de l'administration Bush, il y a maintenant huit ans.
Surtout, ce recul est particulièrement embarrassant pour Yahoo, qui avait construit son refus d'un rachat par Microsoft en grande partie sur l'accord avec la première régie publicitaire online au monde. Un rapprochement censé améliorer les marges du portail. Ce dernier se dit donc "déçu que Google ait choisi de mettre fin à l'accord plutôt que de le défendre devant un tribunal".

Cet échec constitue une victoire importante pour Microsoft, qui pourrait y voir une opportunité pour revenir à la charge auprès des actionnaires du portail. Alors que l'éditeur proposait voici quelques mois 33 dollars par action pour racheter Yahoo, le titre se négocie actuellement à moins de 14 dollars.

Pour approfondir sur Editeurs

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close