Licenciements et restructuration chez l’espagnol Telefonica

L’opérateur espagnol Telefonica devrait licencier quelques 500 salariés de sa filiale de téléphonie mobile qui en compte 4 450. Après Telecom Italia en Italie, c’est donc à l’opérateur historique ibère de se trouver en mauvaise posture.

L’opérateur espagnol Telefonica devrait licencier quelques 500 salariés de sa filiale de téléphonie mobile qui en compte 4 450. Après Telecom Italia en Italie, c’est donc à l’opérateur historique ibère de se trouver en mauvaise posture. Les licenciements devraient plus particulièrement concerner les équipes commerciales alors que la société prévoit d’intégrer ses activités fixes et mobiles. Ces dernières opéraient jusqu’à présent de manière indépendante sous la marque Movistar. Comme pour Telecom Italia, les activités sont bénéficiaires mais les profits ont chuté de 20% sur le dernier trimestre pour atteindre 2 milliards d’euros sur un CA de 14,25 milliards qui progresse peu. La société est aussi sous le coup de poursuite antitrust de la part du britannique Vodafone qui réclame 670 millions d’euros. L’an passé, Telefonica avait reçu une amende de 152 millions d’euros de la part de l’Union européenne pour les mêmes motifs.

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close