Cisco : le fiasco de Connect Cloud

Le cloud n’est pas encore entré dans les mœurs. Cisco vient de l’apprendre à ses dépens. Fin juin, l’équipementier lançait Cisco Connect Cloud, une plateforme logicielle destinée à faciliter l’utilisation et la gestion des routeurs sans fil intelligents Linksys EA2700, EA3500 et EA4500 destinés aux consommateurs.

« Cisco Connect Cloud a été conçue pour résoudre tous les aspects techniques liés à l'installation et au raccordement d'appareils à domicile et permettre à l'utilisateur de profiter de services Internet et de nouvelles applications accessibles via le réseau domestique », expliquait la firme de San José dans un communiqué.

Une initiative bien accueillie par de nombreux utilisateurs - d’autant que la plateforme est accessible gratuitement – mais pas par tous, certains de clients étant réticents à utiliser une interface cloud, essentiellement pour des raisons de sécurité.

Quelle ne fut pas la surprise de ces derniers en découvrant il y a quelques jours que la mise à jour des firmwares de leurs routeurs les dirigeait désormais automatiquement vers la page d’accueil de Connect Cloud et les obligeaient à créer un compte.

Certains d’entre eux faillirent même s’étrangler en découvrant les conditions générales d’utilisation.

« Quand vous utilisez le service, nous pouvons garder la trace de certaines informations concernant son utilisation, notamment le statut et l’état de votre réseau et des produits qui y sont connectés, les applications et les fonctionnalités que vous utilisez, l’importance de votre trafic (mégaoctets par heure), l’historique d’Internet, les nombre d’erreurs que vous rencontrez dans l’utilisation ainsi que d’autres informations apparentées », précisait la page d’accueil.

Plus gênant, ceux qui refusaient de s’inscrire sur la plateforme ne disposaient plus des fonctionnalités accessibles avec le firmware précédent.

Devant le tollé provoqué par cette maladresse, Cisco a depuis fait machine arrière, retiré les phrases litigieuses du site et communiqué à ses clients la marche à suivre pour réinstaller la version précédente du microprogramme.

Le directeur général de Cisco Home Networking, Brett Wingo, a par ailleurs publié une mise au point sur le site du constructeur. « Les utilisateurs peuvent installer et gérer leur routeur Linksys sans ouvrir un compte Cloud Connect », précise le texte qui promet que la société ne va pas stocker ni utiliser les informations personnelles de ses clients concernant l’utilisation d’Internet. De plus, les mises à jour automatiques ne seront faites que si le client les autorisent.

Le problème parait donc réglé mais l’image du constructeur en sort écornée. Ce dernier semble avoir oublié que ses clients grands public et ses clients professionnels sont bien souvent les mêmes.

A lire également sur ChannelNews

Ricoh se diversifie dans les services cloud et la vidéo-conférence

Panne du réseau Orange : les préjudices subis par les entreprises ne seront pas indemnisés

Pour approfondir sur Administration et supervision du Cloud

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close