Cisco prépare les dix prochaines années de Fibre Channel avec de nouveaux commutateurs

S'il continue à promouvoir l'usage de FCoE, Cisco s'est finalement rendu à l'évidence : les réseaux Fibre Channel restent la technologie favorite des entreprises pour leurs réseaux de données. Le californien vient donc de refondre son offre de directeurs et de commutateurs FC en annonçant le support du FC 16GBit et une roadmap vers le 32 Gbit. Une décision qui le "réengage sur ce marché pour les dix prochaines années".

Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Plus de dix-huit mois après que Brocade ait dévoilé ses premiers commutateurs Fibre Channel à 16 Gbit/s, Cisco, son seul grand concurrent sur le marché des infrastructures de commutation FC pour datacenter, vient à son tour de mettre à jour son offre de directeurs Fibre Channel pour supporter le FC 16GBit et ultérieur. 

Fibre Channel reste incontournable dans les datacenters 

La mise à jour par Cisco de son portefeuille FC est le fruit d’un double constat : tout d’abord, Fibre Channel reste la technologie SAN préférée des entreprises et la demande pour plus de performances va croissante. Ensuite, le décollage de FCoE ne s’est pas déroulé comme prévu. Cisco misait à l’origine sur une adoption rapide de la technologie Fibre Channel over Ethernet (qui encapsule le protocole FC au-dessus d’une couche de transport Ethernet). Problème, l’adoption est plus lente que prévue et surtout elle ne se fait pas de bout en bout, la plupart des entreprises utilisant FCoE entre les serveurs et le commutateur de haut de rack puis connectant ce dernier au réseau SAN FC traditionnel. 

Cisco, après avoir rechigné, s’est donc résigné à rénover en profondeur son offre de commutateurs Fibre Channel de la gamme MDS. Officiellement, il ne s’agit pas d’un aveu de défaite de FCoE face à FC, mais cela y ressemble furieusement, d’autant que comme l’explique Emeric Calabrese, consultant système chez Cisco France, « les nouveaux châssis sont conçus pour faire face aux besoins des dix prochaines années ». Une façon de reconnaître que la mort annoncée de Fibre Channel n’est sans doute pas pour demain. 

Un nouveau directeur FC 16 GBit/s prêt pour le 32 Gbit/s 

Fer de lance de la nouvelle gamme FC de Cisco, le directeur MDS 9710, un nouveau commutateur en châssis dont le fond de panier est capable de soutenir une bande passante de 27 Tbit/s soit 1,5 Tbit/s disponibles par port pour carte d’interface (ou slot). C’est environ 3 fois plus que le meilleur châssis du marché aujourd’hui, explique Calabrese [les spécifications officielles du Brocade DCX8510 sont 8,2 Tbit/s pour le châssis et de 512 Gbit/s par slot). Clairement Cisco n’a fait aucun compromis avec le MDS 9710 et la bande passante de son petit dernier lui permet d’envisager sereinement d’accueillir des cartes 48 ports à 32 Gbit/s ou 40 Gbit/s FCoE (le châssis supporte indifféremment des cartes FC et FCoE). Comme l’explique Emeric Calabrese, « lorsque l’on insère des cartes 48 ports FC 16 Gbit dans le MDS 9710, on est ‘line rate’ [le débit garanti est celui de l’interface, N.D.L.R.] avec tous les ports actifs et on utilise moins de 50 % de la capacité de commutation des crossbar du directeur. Il est à noter que le MDS 9710 dispose de six emplacements pour ces matrices de commutations ou crossbar ». 

Il sera intéressant de voir si Cisco décline le MDS 9710 dans une version intermédiaire comme ce que propose Brocade avec son DCS 8510, disponible en version 4 et 8 slots. En attendant le constructeur californien a aussi renforcé son offre de commutateurs modulaires en lançant un successeur de son 9222i, le MDS 9250i. Il s’agit d’un commutateur en rack au format 3U disposant de 40 ports 16Gbit FC en standard et capable d’accueillir en option 8 ports FCoE et 2 ports FC IP/iSCSI. Cette modularité en fait un produit très polyvalent, capable à la fois de répondre aux besoins de commutation de cœur de réseau de PME, mais aussi à des besoins d’interconnexion de datacenters. 

Pour Cisco, l’enjeu du lancement des nouveaux équipements réside dans la préservation de ses positions sur le marché du SAN. Tout en tentant de grappiller quelques parts de marché à sa Nemesis, Brocade, qui pendant près de deux ans a été seul sur le marché du FC 16Gbit/s. Comme l’explique Éric Debray, en charge des solutions datacenter et Cloud de Cisco en France, Cisco a peut-être laissé quelques points de parts de marché sur les segments des directeurs et des commutateurs FC au cours des derniers trimestres, mais son activité FC + FCoE est restée stable. Et de noter que, pour ce qui concerne la France, Cisco sortait d’une période exceptionnelle en 2011 qui l’avait vu remplacer Brocade au sein des infrastructures de commutation FC de 3 des 10 plus grands comptes français. 

Notons pour terminer que les nouveaux équipements n'arrivent pas forcément au plus mauvais moment. A l'exception de constructeurs comme Dell ou Huawei, les géants du stockage ont jusqu'alors été lents à adopter le 16 Gbit/s. Mais ils sont sur le point de se réveiller. La technologie devrait ainsi être supportée par les nouvelles générations de baies VNX et VMAX d'EMC, dont l'annonce est attendue lors d'EMC World (du 6 au 9 mai, à Las Vegas). Les VNX 2 devraient notamment offrir 5 fois les IOPS de la première génération de VNX et 2,5 fois leur bande passante.    

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close