NetApp refond son offre 100% Flash et dévoile de nouvelles baies hybrides

Le constructeur a profité de sa conférence Insight, qui se tenait à Las Vegas, pour refondre son offre de baies 100% Flash AFF et a aussi dévoilé de nouvelles baies hybrides d'entrée et de haut de gamme.

NetApp a comme prévu profité de sa conférence utilisateurs américaine Insight qui se tenait cette semaine à Las Vegas pour rafraîchir son offre de stockage flash et annoncer de nouvelles baies de stockage hybride d’entrée et de haut de gamme. Le constructeur a aussi dévoilé la version 9.1 de son système d’exploitation OnTap. L’ensemble de ces nouveautés devraient être disponibles dans le courant du 4e trimestre. ce sera sans doute aux environs de Insight Berlin, la conférence européenne du constructeur, prévue pour la mi-novembre

Une offre de baies AFF 100 % Flash renouvelée

Insight Las Vegas a été l’occasion pour NetApp de refondre son offre de baies 100 % Flash avec le lancement de deux familles différentes, les AFF A300 et A700. Des modèles dont les plus performants affichent jusqu’à deux fois les performances (et une latence réduite de 50 %) par rapport aux systèmes précédents des séries AFF80x0.

Comme ces anciens modèles, les baies de stockage AFF A300 et A700 embarquent un package OnTap complet, incluant des fonctions comme la déduplication/compression, le thin provisioning, la gestion des snapshots et de la qualité de service ou le support du multipath.

Adoptant un design modulaire massif, les baies AFF A700 sont architecturées autour d’une paire de contrôleurs basés sur des Xeon de génération Broadwell et peuvent accueillir jusqu’à 20 cartes d’extension PCIe. L’ensemble se présente sous la forme d’un châssis rackable de 8U et peut piloter jusqu’à vingt tiroirs de disques, soit un maximum de 480 SSD. Avec les SSD les plus capacitifs (des modèles Samsung de 15,3 To), la capacité brute d’une baie AFF A700 peut atteindre jusqu’à 7,3 Po de données (30 Po après déduplication).

Plus traditionnelles, les baies de stockage AFF A300 se présentent sous la forme d’un châssis de 3U (accueillant une paire de contrôleurs) et peuvent piloter jusqu’à 384 SSD pour une capacité brute maximale de 5,9 Po (24 Po après réduction de données).Comme toujours chez NetApp, il est possible d’agréger plusieurs systèmes au sein d’un cluster. La limite est de 12 paires de contrôleurs en mode NAS et de 6 paires de contrôleurs en mode SAN. Ce qui permet de concevoir des infrastructures massives à même de stocker jusqu’à 360 Po de données dédupliquées dans le cas d’un cluster NAS à base de nœuds AFF A700. Le prix d’un tel système, si l’on estime le prix d’un disque SSD de 15,3 To à environ 40 000 € HT, reste toutefois prohibitif (230 M€ rien que pour les SSD au prix catalogue)… une telle configuration relève donc largement pour l’instant de la science-fiction.

Point intéressant NetApp a, non seulement, dopé la performance des interconnexions au sein de ses clusters (qui peuvent utiliser des liens Ethernet à 40 Gbit/s), mais a aussi amélioré la performances des connexions frontales vers les serveurs. Ainsi, les AFF A300 et A700 sont les premières baies du marché à supporter à la fois le 40 Gbit Ethernet et le FC à 32 Gbit/s en plus du 10 Gbit Ethernet et du FC à 16 Gbit.

Autre nouveauté, le design modulaire de l’AFF A700 permet aux clients de mettre à jour sans interruption leurs contrôleurs de même que l’ensemble des modules d’interfaces et d’alimentation. Selon NetApp, cette architecture va lui permettre de proposer progressivement à ses clients de nouveaux contrôleurs plus performants pour doper les performances de leurs systèmes. Une évolutivité que proposait déjà un constructeur comme Pure Storage à ses clients.

De nouveaux systèmes de stockage hybride d'entrée et de haut de gamme 

Cette architecture modulaire est reprise par le nouveau haut de gamme hybride du constructeur le FAS 9000, également dévoilé lors d’Insight. Les deux contrôleurs du FAS 9000 ont accès à un maximum de 192 To de cache Flash NVMe raccordé directement aux contrôleurs. Une nouveauté qui permet de doper les performances et d’abaisser la latence d’accès. Selon NetApp, une paire de contrôleurs FAS 9000 peut piloter jusqu’à 1440 disques durs (ou un maximum de 480 SSD) pour une capacité brute maximale de 14,4 Po.

NetApp a aussi refondu son entrée de gamme avec l’annonce du FAS2650 et du FAS 2620. Le premier dispose d’un cache Flash Cache NVMe de 1 To et offre une capacité brute maximale de 1,2 Po. Le second incorpore la même quantité de Flash Cache mais dispose d’une capacité maximale de 1,44 Po. Avec ces systèmes d’entrée de gamme, la limite de taille pour un cluster est de 4 paires de contrôleurs.

Selon NetApp, la combinaison de processeurs plus rapides (des Xeon Broadwell), du Flash Cache NVMe et du support d’interfaces plus véloces permet aux FAS 26x0 d’offrir des performances jusqu’à trois fois meilleures que les précédents FAS 25x0.

OnTap Cloud désormais supporté sur le cloud Microsoft Azure

Notons pour terminer que NetApp poursuit ses efforts pour développer l’usage de la version logicielle de sa technologie. Le constructeur a ainsi annoncé le support d’OnTap Cloud, la version virtuelle pour les clouds publics de sa technologie sur Microsoft Azure, en plus du support existant du cloud d’Amazon AWS. Ce support a sans doute été facilité par la validation par Microsoft des dernières moutures de FreeBSD sur son infrastructure (OnTap s’appuie sur un noyau FreeBSD).

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close