Copper : Dell avance un peu plus dans le monde des serveurs ARM

Vaste programme autour de la technologie ARM chez Dell qui en présente Copper, un premier serveur reposant sur cette architecture, ainsi qu’un plan destiné à favoriser l’émergence d’un éco-système. Au menu la mise à disposition de la technologie auprès des développeurs pour créer une solide communauté. Copper est également testé auprès de clients de la division Data Center Solutions (DCS) du constructeur texan.

Avancée majeure de Dell sur le front des serveurs ARM. Le constructeur texan semble décidé à jouer un rôle central dans le développement de ces architectures dans monde des serveurs. Et annonce de son premier modèle de serveur baptisé Copper ainsi que la mise en place d’un éco-système qui permettra de tester et d’évaluer les cas d’usages réalisés à partir de ce nouveau modèle. Dell monte ainsi d’un cran sur une architecture dont il garantit une percée au sein des datacenters et de l’hébergement Web.

Si l’on connaissait l’intérêt du Texan pour ARM dans le monde des portables, Dell avait jusqu’alors peu avancé officiellement sur le segment des serveurs. Même si le constructeur affirme dans un communiqué travailler depuis 2010 sur la question en interne. D’autres, déjà attirés par la faible consommation énergétique de ARM et son intérêt par le monde des datacenters, ont d'ores et déjà avancé leur pion. A l’image de HP par exemple, qui s’est associé avec un spécialiste des clusters ARM, Calxeda.

Sans écarter ses architectures x86, le groupe pense que les infrastructures ARM ont montré leurs avantages sur les terrains des front-end Web et des environnements Hadoop, «là où les gains en matière de performances par dollar et performance par watt sont critiques», assure-t-il. Soulignant également une demande croissante de ses clients pour ARM.

Selon le site du constructeur, Copper repose sur des processeurs quadri-coeurs de Marvell - plutôt de Calxeda, comme HP, donc - cadencés 1,6 Ghz, auxquels sont associés jusqu’8 Go de mémoire. Les Copper s’insèrent dans un châssis PowerEdge C5000 par groupe de 4 dans chaque lame, comme le précise les spécifications.

dell copperjpg

Un éco-système pour développeurs et partenaires

Si Dell affirme que ces modèles Copper seront dans un premier temps distribués auprès de certains clients de sa division Data Center Solutions, le constructeur entend également proposer un dispositif pour les développeurs afin de faciliter les tests et la validation sur ces plates-formes. Des clusters Copper sont ainsi accessibles à distance dans les datacenters du groupe, les Dell Solution Centers, ainsi que dans ceux de Texas Advanced Computing Center (TACC), avec qui le groupe s’est associé pour l’occasion.

Logiquement, les premiers partenaires technologiques du groupe opèrent dans l'Open Source, le Cloud et Hadoop. Cloudera et Ubuntu formeront ainsi le noyau dur de l’éco-système ARM chez Dell. Ubuntu supporte ainsi les architectures ARM depuis sa version 12.04, présentée fin avril.

Reste que pour l’heure, Dell semble encore chercher la vraie cible de son serveur ARM. Le groupe tente donc de construire une éco-système pour tester le marché. D’ailleurs, le Texan explique clairement qu’il ne s’agit pas d’une mise à disposition générale de sa technologie. En revanche, il promet de livrer Copper «à un moment approprié». Sans feuille de route calée donc.

Pour approfondir sur ARM

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close