BI et analytique : SAP domine un marché de plus de 12 Md$ en 2011

Selon les derniers chiffres de Gartner, le marché de la BI, de l’analytique et de la gestion des performances a progressé de de 16,4% en 2011 pour atteindre 12,2 milliards de dollars. SAP et Oracle dominent encore le marché.

La BI, l’analytique et la gestion des performances (CPM - Corporate Performance Management) n’ont pas connu la crise en 2011. C'est ce que révèle la dernière étude du cabinet Gartner. En dépit d’un contexte économique défavorable, qui pousse les entreprises à geler, sinon revoir à la baisse leurs budgets IT, le décisionnel est devenu le 2e segment d’investissement le plus dynamique en 2011, sur le marché des applications d’entreprises. En un an, ce segment a connu une croissance de 16,4 %, passant de 10,5 milliards de dollars en 2010, à 12,2 milliards de dollars en 2011.

Cette croissance soutenue est le résultat de deux facteurs, souligne Gartner. « Le premier est lié à la poursuite par l'IT de ses dépenses et investissements dans la BI en dépit d’un environnements budgétaire contraint», rappelle Dan Sommer, analyste principal au sein de Gartner, ajoutant que si les projets de BI restent encore protégés, l’analytique devrait rapidement attirer les investissements en 2012. Le second, estime Gartner est que les dépenses en BI ont également trouvé une autre ligne budgétaire à attaquer, celle des départements métiers et fonctionnels qui « sont responsables d’une part grandissante» des budgets alloués. Cette tendance devrait par ailleurs s’accentuer au cours des 10 prochaines années, avec la montée en puissance du Cloud et de la mobilité, notamment  indique Gartner.

Reste qu’aujourd’hui, le marché est encore dominé par les applications on-premise traditionnelles, étroitement liées au PC, note le cabinet. Pour l’heure, le cloud ne devrait représenter que 3 % des revenus issus de la BI en 2013, selon ce même Gartner, dans une autre étude.

Sans surprise, la BI est restée, en 2011, le segment qui a attiré le plus les investissements des entreprises. Avec une progression de 16,3 %, les plates-formes de BI ont généré presque 7,8 milliards de dollars de CA. Loin derrière, les outils de gestion de la performance affichent un CA de 2,5 milliards de dollars en progression de 16,4 %. Enfin, les applications liées à l’analytique ont enregistré le taux de croissance le plus haut, avec +17,3 %, pour s’établir à 1,9 milliard de dollars.

SAP devant Oracle

Logiquement, les ténors du secteur dominent encore le marché, grâce notamment à leurs formules tout intégrée, assemblées à la suite de fusions/acquisitions et d’intégration à leur pile logicielle. Sur ce créneau, SAP reste le n° 1 avec une progression de 19,5 % de ses revenus, à 2,9 milliards de dollars. L’éditeur, avec ses outils Business Objects, détient 23,6 % du marché. Derrière, son meilleur ennemi, Oracle, avec des revenus de 1,9 milliard de dollars, progresse de 16,3 % en un an et détient 15,6 % du marché.

 

tablovendorsjpg


Mais la plus belle croissance sur ce segment revient à IBM, dont les quelque 20 milliards de dollars d’investissement sur ce créneau commencent à porter leurs fruits. Big Blue affiche une croissance de 20,9 % pour un CA de 1,47 milliard de dollars (12,1 % de parts de marché). Il se classe  en 4e position, juste derrière SAS Institute, dont la croissance n’atteint que 11,2 % par rapport à 2010, pour un CA de 1,54 milliard de dollars. (12,6 % de parts de marché). Microsoft se classe 5e, en croissance de 16 % en un an. Sur ce segment, l’éditeur de Redmond dépasse à peine le milliard de dollars de CA (1,05 Md$), pour 8,7 % de parts de marché.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close