Brigida Soriano - Fotolia

Avec ClickSoftware, Salesforce devient un leader des « Field Services » (pour 1.35 Md$)

En très bonne place dans le Magic Quadrant du FSM de Gartner, l’Israélien ClickSoftware est officiellement croqué par Salesforce. Le rachat renforcera Service Cloud. Il intervient dans la stratégie d’hypercroissance et de CRM étendu de l’éditeur américain.

Le shopping ne s’arrête jamais pour Salesforce. Le numéro 1 mondial du CRM vient à peine de finaliser l’énorme acquisition de l’éditeur de BI et de DataViz Tableau (15 milliards de dollars) qu’il confirme avoir mis la main sur l’Israélien ClickSoftware dans le domaine du Field Management.

Le Field Service Management (FSM) est un domaine en pleine croissance dans les applications métiers. Il couvre l’organisation de toutes les interventions terrain et la gestion de « la main d’œuvre mobile » – hors commerciaux.

Un leader du Magic Quadrant

En avril, Gartner avait classé ClickSoftware parmi les leaders de son Magic Quadrant aux côtés des spécialistes de l’ERP Oracle et IFS et du pure-player ServiceMax. Salesforce, déjà présent sur ce marché, était classé dans les challengers.

Les présentations successives de Salesforce dans ses évènements montrent l’importance croissante du FSM pour l’éditeur. D’une part, la gestion des interventions terrain est une continuité logique du CRM. D’autre part, il s’inscrit dans la volonté de Salesforce de devenir également un acteur majeur de l’IoT. Par exemple (fictif), pour un Michelin, le CRM peut gérer les demandes des clients finaux de renouvellements de pneus pour leurs tracteurs, le FSM gérera l’intervention sur site, l’IoT suivra la livraison ou l’état des pneus.

Importance du FSM pour étendre le CRM à l’ERP

Parmi les autres exemples récurrents, Salesforce cite Kone – client commun qu’il a avec IBM Watson – pour les ascenseurs et les escaliers mécaniques. Les installations connectées génèrent des signaux qui, interprétés par Watson, permettent de faire de la maintenance prédictive qui est, elle, orchestrée sur le terrain via Salesforce.

Au final, le FSM est une pièce centrale de la stratégie de l’éditeur d’étendre le CRM pour en faire le référentiel de données des entreprises en lieu et place de l’ERP.

Salesforce a déboursé 1,35 milliard de dollars pour ClickSoftware. L’Israélien complétera Service Cloud et le propulse, de fait, dans les leaders du Gartner.

ClickSoftware avait été racheté par le fonds Francisco Partners en 2015 pour 438 millions de dollars.

Hypercroissance et soixantième rachat

Le rachat prend place dans la stratégie d’hypercroissance de Salesforce.

Salesforce a publiquement affiché son ambition d’atteindre les 20 milliards de dollars de chiffre d’affaires (CA) d’ici 2022 et les 60 milliards de CA d’ici 2034. L’objectif ne peut être tenu qu’à marche forcée, avec des ventes intensives et des rachats multiples.

Salesforce devient par ailleurs un habitué des transactions au-delà du milliard. L’éditeur a déjà acquis Demandware pour 3 milliards de dollars, MuleSoft pour 6,5 milliards et, donc, Tableau pour 15 milliards.

ClickSoftware est la soixantième acquisition de Salesforce dont un des gros défis, en cours, est de « replateformer » ces rachats pour en faire une offre « sans couture ».

Pour approfondir sur Gestion de la relation client (CRM)

- ANNONCES GOOGLE

Close