Opus : une solution pour industrialiser l’intégration de Mac dans un parc de postes de travail

Depuis quelques années, le Mac revient dans les entreprises. Souvent par la petite porte, certes, mais parfois en posant tout de même des problèmes d’administration. La start-up canadienne Orchad Parc mise sur une solution originale pour apporter une réponse à la problématique.

Janvier 2009, l’avant-dernière édition du salon Macworld Expo avec Apple. Fait surprenant : les solutions d’administrations de parcs de postes de travail hétérogènes y sont nombreuses. S’y intéressaient des administrateurs de parcs dans lesquels le Mac avait commençait à faire son retour. Mais aussi des investisseurs. L’un des éditeurs rencontrés alors, Kace, a même été racheté par... Dell, en février 2010 ! L’appliance d’administration de l’époque, la Kbox, n’est plus mais les solutions actuelles de l’éditeur continuent de permettre l’administration de parcs hétérogènes avec des postes de travail et des serveurs Windows, Mac et Linux. La rubrique Solutions du site Web de Kace en fait même largement la promotion.

Mais, pour certains, cela ne suffit pas. Le Mac continue de souffrir de limitations. En particulier, Apple n’autorise la virtualisation de son système d’exploitation que sur des matériels qu’il a lui-même signés. Et le constructeur ne propose plus de serveurs de classe entreprise, depuis l’abandon de sa gamme Xserve. Pas facile, dans ce contexte, d’envisager d’appliquer une stratégie de virtualisation du poste de travail avec un environnement Mac. La start-up canadienne Orchad Parc, a choisi de retourner le problème. 

howitworksDereck Smith, son vice-président en charge du développement commercial et ancien responsable de comptes entreprise chez VMware, explique son approche, à l’occasion d’une rencontre lors du Parallels Cloud Summit, qui se déroulait la semaine dernière à Orlando : «pourquoi chercher à virtualiser Mac OS X si c’est pour l’exécuter sur des Mac ? Cela n’a aucun sens.» Du coup, pour lui, l’idée consiste à accepter le Mac comme terminal d’exécution de l’environnement de l’utilisateur, qu’il s’agisse de ses données ou de ses applications. Mais en centralisant le contrôle de l’ensemble. La solution Opus d’Orchad Parc vise ainsi à créer un environnement utilisateur mobile sur le mode «follow-me-everywhere ». Un environnement utilisateur complet comme des outils tels que ceux de Res Software le permettent sous Windows. 

Opus gère donc l’environnement utilisateur sous Mac OS X mais étend le concept aux applications Windows et Linux. Celles-ci pouvant être exécutées localement sur le poste de travail en s’appuyant sur les solutions de virtualisation pour Mac de Parallels, de VMware ou encore un outil gratuit tel que VirtualBox. Les images à utiliser sont gérées sur Opus. Opus assure ainsi la gestion centralisée d’environnements utilisateurs personnalisés hétérogènes. Accessoirement, cette centralisation permet d’accéder aux données depuis n’importe quel navigateur Web. 

Concrètement, Opus est une appliance virtuelle Linux. Orchad Parc assure pouvoir supporter plus d’un millier d’utilisateurs sur un unique serveur et se présente dès lors comme une alternative économique au VDI. Parmi ses partenaires, Orchad Parc cite notamment, sur son site Web, VMware, IBM, Veeam, Eucaliptus, et Canonical.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close