Steve Ballmer devra témoigner pour le procès « Vista Capable »

Un juge a ordonné au patron de Microsoft de témoigner dans le cadre du procès Vista Capable. Il devra consacrer un maximum de 3h aux avocats des plaignants. Ces derniers souhaitent avoir plus de détails sur l'implication de Ballmer dans le programme Vista Capable et désirent aussi en savoir plus sur les discussions entre Microsoft et Intel qui ont amené le géant de Redmond à modifier son programme de logo Vista afin d'inclure le chipset 915 d'Intel pour sauver le trimestre fiscal du fondeur.

Steve Ballmer répète depuis longtemps qu'il n'a rien à voir avec la débacle du programme "Vista Capable", ce programme marketing conçu par Microsoft pour labéliser les PC capables de faire tourner Windows Vista. Il va bientôt devoir le prouver devant la justice. Un juge vient en effet d'ordonner à Steve Ballmer de témoigner dans le cadre de l'action de groupe lancée aux Etats-Unis par plusieurs utilisateurs qui s'estiment lésés par le programme "Vista Capable".  Il s'agit du même Steve Ballmer qui déclarait récemment :"je n'ai aucune connaissance particulière et n'ai jamais eu à prendre de décision particulière dans le cadre du programme Vista Capable". 

Eclaircir les relations entre Intel et Microsoft

Le problème est que de multiples e-mails montrent que non seulement Steve Ballmer a été tenu informé de l'évolution des spécifications Vista Capable, mais qu'il a aussi pu les influencer. Les avocats de la défense s'intéressent tout particulièrement à une discussion entre Paul Otellini, le patron d'Intel, et Steve Ballmer au cours de laquelle Otellini aurait pu faire pression sur Ballmer pour que Microsoft relâche ses spécifications et permette aux constructeurs d'apposer le logo Vista sur des PC utilisant le vieux chipset Intel 915, dont tout le monde savait dans le monde de la technologie, qu'il ne supportait pas l'interface graphique Aero de Vista... Le chipset 915 est au coeur du procès puisqu'il équipait de nombreux PC dits "Vista Capable" et qui n'étaient techniquement pas capables de faire tourner les fonctions avancées de l'OS. Pour Intel son inclusion dans le programme Vista Capable était vital sous peine de ne pouvoir vendre des stocks conséquents de chipsets et ainsi plomber son exercice fiscal, alors qu'il était à la peine face à AMD.

Des e-mails dévastateurs

L'annonce de la convocation de Ballmer par un juge s'ajoute à la publication de 60 nouvelles pages de transcription d'e-mails qui permettent d'en savoir plus sur les discussions internes de Microsoft sur le programme Vista Capable. On y retrouve les doutes des principaux responsables de la firme sur la maneuvre, et on y découvre aussi leurs doutes sur la stabilité même de Vista. Les e-mails permettent aussi de découvrir une partie des tensions entre Microsoft et les grands du secteur comme Sony ou HP. L'un des e-mails de Richard Walker, le patron de la division PC d'HP, à Kevin Johnson et Jim Allchin, deux vice-présidents en charge de Windows, accuse ainsi Microsoft d'avoir laissé tomber HP en cédant aux pressions d'Intel (que Walker appelle "mes amis de Santa Clara", faisant référence au siège d'Intel). Walker écrit que ce reniement "montre le peu de fiabilité de Microsoft vis à vis de ses partenaires et a coûté des millions à HP" (l'email de Walker se trouve vers la fin des 60 pages).

Le plus terrible dans l'e-mail de Walker est qu'il détaille de façon prémonitoire les ennuis futurs de Microsoft. Revenant sur la décision de Microsoft d'accorder le logo Vista au chipset 915 d'Intel, Walker écrit :" Maintenant, nous sommes dans une situation où des fabricants de PC peuvent affirmer être "Vista Capable" simplement parce que leurs équipements font à peine tourner l'OS. En quoi est-ce une garantie de qualité pour le client final ? Ce n'est en tout cas pas de nature à rendre crédible votre souhait de créer la meilleure expérience client possible pour Windows Vista". C'est exactement le grief que font les plaignants à Microsoft...

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close