Bourse : Dassault Systèmes et les SSII moyennes fortement malmenées

De nouveau une forte baisse générale et de nouveau un secteur IT touché de plein fouet. Cette fois même Dassault Systèmes n’a pas résisté aux prévisions de crise économique. Et les SSII moyennes – sous-valorisées – commencent à ressembler à des cibles idéales.

Nouvelle semaine délicate pour les valeurs IT à la bourse de Paris mais cette fois avec des destins contrastés. Si la nouvelle chute générale des cours a bien concerné tous les acteurs de notre panel, certains s’en sortent mieux que d’autre. Globalement et à l’exception d’Alcatel reparti tutoyer les abysses avec une chute de près de 17% pour un cours inférieur à 1,50€, les plus grosses capitalisations sont aussi celles qui se sont les mieux maintenues. Si le CAC40 – indice phare dans l’Hexagone – a reculé de 12,46% sur cinq jours, France Télécom (-4,19%) et Capgemini (-6,52%) – tous deux membres du club fermé des 40 plus grands comptes cotés – résistent plutôt bien. Autre titre relativement épargné, celui d’Atos Origin. La deuxième SSII française (-5,47%) a semble-t-il profité de l’annonce de changement à sa tête. En début de semaine, Philippe Germond – dont les relations avec les fonds actionnaires étaient plus que gelées – a dû céder sa place à Thierry Breton. Au delà de la personnalité médiatique de ce dernier, se sont surtout les perspectives de retour au calme au sein du conseil d’administration qui ont rassuré les investisseurs. Reste qu’en interne, les salariés semblent plutôt dubitatifs et attendent le nouveau patron de pied ferme.


Les valeurs les plus malmenées sont finalement surtout celles dont la capitalisation boursières est modeste :  Steria (-19,75%) , Sopra (-15,60%), Devoteam (-18,46%), Cegid (-17,50%), Groupe Open (-8,24%) et GFI (-6,58%), régulièrement massacrées depuis le début de la crise, ont ainsi connu une semaine délicate. Dans le lot, les SSII sont désormais largement sous-valorisées, ce qui pourrait entraîner une vague de concentration en 2009. Paradoxalement, ces sociétés auront pourtant connu un  exercice 2008 particulièrement bon.

Côté éditeurs, Dassault Systèmes, jusqu’alors relativement solide, a subi sa première chute d’importance cette semaine. La faute à des perspectives qui se sont dégradées cette semaine. D’abord de la bouche même de l’éditeur, qui a prévenu que son objectif d’amélioration de marge opérationnelle et son objectif de croissance du chiffre d’affaires sur 2009 seraient sans doute difficiles à atteindre. Ensuite du fait de l’avertissement sur résultats publié hier par Autodesk – son principal concurrent dans la CAO – qui a déclaré que les conditions économiques aux Etats-Unis pesaient sur ses performances et qu’à l’international l’activité commençait également à ralentir.

bourse 211108

Pour approfondir sur SSII

- ANNONCES GOOGLE

Close