La folie de l’ultra-mobilité ne retombe pas

Alors que le marché des ordinateurs portables semble insensible au ralentissement des économies développées, les industriels poursuivent leur affrontement sur un segment de l’ultra-mobilité qui apparaît de plus en plus comme un relais de croissance incontournable.

L’heure semble être résolument aux terminaux mobiles évolués, capables d’accéder à Internet, à l’instar des netbooks, ces ordinateurs portables à bas coût popularisés par l’EeePC, ou encore les MID, ces petites tablettes Internet mobiles.

p1010150Alors que les constructeurs informatiques multiplient les produits et entament déjà la montée en gamme, certains acteurs, jusqu’ici plus discrets, semblent bien décidés à prendre leur part du gâteau. En particulier, mis à mal par l’agressivité commerciale de Microsoft avec Windows XP, Linux semble vouloir revenir dans la course. En l’occurrence, c’est Canonical qui vient de s’associer à ARM pour porter la distribution Linux Ubuntu sur les processeurs exploitant l’architecture ARMv7. Celle-ci concerne aussi les architectures Cortex A8 et A9. La version ARM d’Ubuntu est attendue pour avril 2009.

Mais alors qu’Intel domine largement le marché des netbooks avec son processeur Atom N270, AMD entend bien revenir dans la course. Le fondeur vient ainsi d’annoncer un processeur dédié à ces ultra-portables économiques, Conesus. Gravé en 45nm, Conesus doit intégrer deux cœurs, dotés chacun de 512 ko de cache de niveau 2, ainsi qu’un contrôleur mémoire DDR2. Huron, qui s’apparente sensiblement à une déclinaison mono-cœur de Conesus, devrait faire son apparition au premier semestre prochain. Ca tombe plutôt bien : Intel doit lancer le successeur du N270 d’ici l’été 2009, un processeur à double cœur.

Reste à savoir si les processeurs AMD se montreront suffisamment peu gourmands en électricité pour satisfaire les exigences des utilisateurs en autonomie. Pour l’heure, le Geode d’AMD réussissait plutôt bien dans ce domaine, mais au prix de performances très limitées, allant jusqu’à pénaliser le confort d’utilisation d’un netbook tel que l’eCafe d’Hercules.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close