AMD part en chasse de l'Atom avec sa plate-forme Yukon

Rien ne sert de courir, il faut partir à point... En partant très en retard sur Intel avec sa plate-forme Ultra-mobile économique Yukon, AMD espère éviter certains des reproches effectués à son concurrent, notamment en matière de performance. Pour cela, AMD préfère parier sur des ultra-portables un peu plus coûteux mais aux fonctionnalités bien plus avancées que ceux motorisés par les puces de son concurrent. Un pari risqué, mais qui pourrait s'avérer payant.


Entre les netbooks d'entrée de gamme économiques et peu performants à base de puces Atom et les ultra-portables coûteux à base de puces Core2, AMD propose depuis hier une alternative avec sa plate-forme Yukon. Présenté lors du CES de Las Vegas, Yukon s'appuie sur un nouveau processeur mono-coeur baptisé AMD Neo (en fait une puce 64 bit de classe Athlon à base de coeur K8, jusqu'alors connue sous le nom de code « Huron ») et sur un chipset économique avec carte graphique intégrée, le SB600 (à base d' ATI Radeon X1250). Le tout peut être complété par un composant graphique additionnel plus performant l'ATI Radeon HD3450.

pavilion dv2Le premier client de cette architecture devrait être HP avec son Pavilion dv2, un ultraportable qui sera vendu entre 699 $ et 899$ selon les options (env. 600 € TTC à 775€ TTC). Doté d'un écran de 12 pouces, le Pavilion dv2 proposera des fonctionnalités dignes de portatifs bien plus coûteux et sera notamment capable de lire des vidéos en Full-HD sur un écran extérieur adapté grâce à son lecteur externe Blu-Ray optionnel (sur le modèle le plus coûteux). Ce genre de performance était jusqu'alors réservé à des ultraportables bien plus coûteux et permet à AMD de se différencier d'Intel qui en limitant les performances de son Atom a cherché à ne pas cannibaliser les ventes de ses puces plus haut de gamme.

Ultra-portables économiques contre Netbooks

Face à des netbooks Atom aux performances décevantes et aux fonctionnalités limitées, AMD fait le pari que les clients seront près à dépenser 100 ou 200 € de plus pour un ultra-portable, certes d'entrée de gamme, mais aux capacités bien plus avancées que celles des netbooks. Le fondeur n'entend d'ailleurs pas en rester là, puisqu'il travaille sur une version bi-coeur de sa plate-forme aux performances et aux capacités bien plus avancées.

Au second semestre, le fondeur devrait ainsi lancer le successeur de Yukon, baptisé Congo, qui intégrera un processeur bi-coeur de classe Phenom (nom de code « conesus ») et un nouveau chipset intégré bien plus performant supportant en standard la vidéo HD (il ne sera alors plus nécessaire d'ajouter le Radeon HD 3450, ce qui permettra de maintenir  la consommation à un niveau raisonnable).

amd yukon congo small

Côté consommation, justement, AMD a veillé à rester dans une enveloppe raisonnable,  puisque le couple chipset et processeur de Yukon consomme moins de 25W, soit l'équivalent de l'Atom d'Intel et de son chipset, pourtant bien moins performants. « Congo » devrait rester dans la même enveloppe de consommation.

Les portables HP utilisant la plate-forme d'AMD devraient apparaître au tout début du second trimestre 2009. Il est probable que d'ici là on verra des designs différents de celui d'HP et notamment des ultra-portables moins coûteux utilisant un écran de 10 pouces plutôt que le 12 pouces d'HP. De quoi fournir une concurrence bienvenue aux actuels Netbook à base de puces Atom d'Intel.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close