Le W3C rappelle le Web Mobile au bercail

Le W3C a publié fin juillet la version 1.0 des Mobile Web Best Practices, un ensemble de bonnes pratiques pour améliorer la visualisation de contenus Web depuis des plates-formes mobiles. L'organisme de normalisation prône l'usage des mêmes standards que sur le Web traditionnel.

cardexcerptEté prolixe pour le W3C (World Wide Web Consortium, organisme de normalisation chargé de promouvoir la compatibilité des technologies du Web) dans le domaine du Web Mobile. Le 29 juillet dernier, le consortium a enfin finalisé la version 1.0 de son très attendu guide de bonnes pratiques Mobile Web Best Practices. Objectif : donner une série de principes et standards dictés par les principaux acteurs du secteur pour unifier l'interprétation des contenus en ligne, quels que que soient les périphériques mobiles et les technologies embarquées.

Et on connaît l'importance que prend ce marché. Apple avec l'iPhone, Microsoft avec Windows Mobile, Google avec Android et Nokia avec Symbian, les « gros » du secteur poussent à l'émergence d'un Internet libéré de l'ordinateur pour aller vers la visualisation de contenus Web sur des interfaces et écrans plus réduits. Le cabinet d'études Juniper Research estime le marché du Web 2.0 mobile (sic)  à 5,5 milliards de dollars, et prédit une progression rapide aboutissant à un marché de 22,4 milliards de dollars en 2013.

Une étape vers "One Web"

Face à la multiplication des ventes de terminaux mobiles, et au nombre grandissant d'applications Web, le W3C, dont le rôle est de promouvoir l'usage de normes sur le Web, se devait donc de répondre en publiant ses recommandations. Sans pour autant s'y arrêter. En effet, si les Web Mobile Best Practise 1.0 visent clairement le segment du Web consultable sur des solutions nomades, le consortium vise plutôt la création d'un Web universel, comme l'indique le texte écrit par le W3C. L'idée est de mettre sur pied « One Web », pas de créer des spécifications pour le Web mobile.

Cela passera nécessairement par l'usage d'un langage commun. En point de mire de ces bonnes pratiques figure ainsi le standard xHTML, dont la version 1.1 Basic a accédé au rang de recommandation W3C ce même jour.

Des points très concrets sont également abordés, comme la mise en place de systèmes de navigation pour des espaces réduits, l'usage des cookies, l'intégration d'images, les dimensions des pages et les entrées de données utlisateurs à travers les sacro-saints formulaires. Histoire également que le Web Mobile réponde, lui aussi, aux critères d'accessibilité, alors que les OS mobiles se multiplient.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close