Synergy 2008 : Citrix préserve sa chasse gardée dans la virtualisation de desktop

Attaqué de front par VMware sur son marché clé de la distribution d'applications et d'environnements de travail, Citrix casse les prix de ses solutions traditionnelles en combinant en un package unique, à moins de 300$ par poste, XenApp et XenDesktop. Reste à savoir si cette manœuvre agressive, suffira à contenir l'assaut de ses concurrents sans aliéner les utilisateurs de XenApp, habitués à payer bien plus cher pour la solution de virtualisation d'applications de Citrix.

synergy citrix

Citrix a profité de son événement Synergy 2008, qui s'ouvrait aujourd'hui à Houston, pour annoncer une refonte de son offre de virtualisation de postes de travail, XenDesktop, et une nouvelle grille tarifaire agressive. Annoncé il y a deux mois, XenDesktop est la nouvelle solution de virtualisation de postes de travail de l'éditeur. Comme VDI de VMWare, elle permet aux entreprises de centraliser les environnements de travail de leurs salariés dans des fermes de serveurs et de les distribuer sur des postes légers ou sur des postes dotés du client logiciel adéquat au travers d'un protocole de déport d'écran, en l'occurrence ICA pour Citrix et RDP pour VMWare.

Ce marché de la virtualisation de postes de travail est actuellement en pleine ébullition. Outre VMWare et Citrix, il a attiré plusieurs grands acteurs. Sun, par exemple, propose son Sun Virtual Desktop Infrastructure 2.0 , une solution logicielle qui permet de déporter des environnements de bureaux virtualisés non seulement sous Windows, mais aussi sous Linux ou Solaris. NEC, de son côté, a développé son propre broker pour servir des environnements de travail virtualisés sur ses clients légers dans le cadre de son offre VPCC (Virtual PC Center).

Le marché de la virtualisation de poste de travail et d'applications (IDC)

Le marché de la virtualisation de poste de travail (VDI, XenDesktop...) et de la virtualisation d'applications (XenApp, Thinstall, Sun Global Desktop...) - Source : IDC

Face à cette affluence de nouveaux acteurs, Citrix, historiquement dominateur sur le marché du client léger et de la virtualisation d'application entend préserver ses positions et a donc décidé de riposter de façon agressive aux mouvements initiés par ses concurrents.

Citrix marie XenApp et XenDesktop dans un package agressif

L'éditeur a tout d'abord décidé d'enrichir sa gamme Xen Desktop d'une édition express conçue pour les TPE. Xen Desktop Express est une version allégée et gratuite du logiciel limitée à 10 utilisateurs. Elle s'appuie notamment sur l'hyperviseur gratuit XenServer Express. Cette mouture pourrait signer la mort de nombreuses solutions économiques développées par de petits éditeurs pour les PME.

Mais au-delà de cette mouture gratuite, c'est du côté des versions entreprises que se cache la nouveauté la plus intéressante. Dans les versions Entreprise et Platinum de Xen Desktop, Citrix a en effet décidé d'intégrer son outil de virtualisation d'application XenApp (ex-Presentation Server) et de casser les prix. Techniquement, l'ajout de XenApp à XenDesktop (certes dans une version limitée aux environnements virtuels baptisée pour l'occasion XenApp for Virtual Desktops) permet aux administrateurs de distribuer des applications à la demande dans les machines virtuelles des utilisateurs, ce qui devrait permettre de simplifier grandement la gestion des environnements virtuels.

D'un point de vue tarifaire la surprise est que les édition Entreprise et Platinum de XenDesktop incluant XenApp sont désormais vendues respectivement à 295 $ et 395 $ par utilisateur alors que le seul XenApp coûtait jusqu'alors 450$ en édition entreprise et 600$ en édition Platinum. Voilà qui ne devrait pas manquer de faire réfléchir quelques grands comptes qui pourraient se demander pourquoi ils paient si cher pour XenApp, alors qu'ils peuvent en retrouver les fonctions essentielles, la virtualisation en plus, dans XenDesktop.

Autre problème, cette fois-ci pour ceux que n'intéresse pas XenApp, XenDesktop coûtait jusqu'alors 175 $ en édition entreprise et 275 $ en édition Platinum. A titre de comparaison le logiciel Virtual Desktop Infrastructure de VMWare ne coûte que 150$ par utilisateur simultané, un prix qui comprend les licences Entreprise de l'hyperviseur VMWare Infrastructure 3 pour VDI et le VMWare Virtual Desktop Manager, mais auquel il convient de rajouter une quarantaine de dollars par poste si l'on intègre la technologie de virtualisation d'applications issue du rachat de Thinstall. Reste que Citrix peut se prévaloir d'un légitime savoir-faire en matière de gestion et de déport d'applications tandis que VMware doit encore faire ses preuves. De quoi justifier la différence de prix ?

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close