Avec Client for Smart Work, IBM tente de barrer la route de Windows 7

Jamais avare d'une amabilité avec Microsoft, IBM lance aux Etats-Unis une initiative destinée à contre-carrer la sortie de Vista, dont la disponibilité officielle est attendue pour demain.

Jamais avare d'une amabilité avec Microsoft, IBM lance aux Etats-Unis une initiative destinée à contre-carrer la sortie de Vista, dont la disponibilité officielle est attendue pour demain. Big Blue s'est associé à Canonical - l'éditeur de la distribution Linux Ubuntu - pour proposer des offres de poste de travail tout intégrées en mode cloud. Cette initiative, baptisée IBM Client for Smart Work, dérive en réalité d'une expérience lancée en septembre par le géant en Afrique.

Selon IBM, Client for Smart Work permet à une entreprise d'économiser 50 % des coûts de migration vers Windows 7. Reste que l'annonce apparaît surtout comme une façon de contrarier le rouleau compresseur mis en place par le premier éditeur mondial pour le lancement de son nouvel OS ; la disponibilité générale de l'offre, via des partenaires, n'étant attendue qu'en 2010. A cette échéance, IBM et Canonical espère recruter des centaines de partenaires en Amérique du Nord pour diffuser cette offre. Aucune date de disponibilité en Europe n'a par contre été précisée.

Le package combinera l'OS Ubuntu, la suite bureautique Lotus Symphony (aujourd'hui en version 1.3), la messagerie Lotus et la solution de collaboration hébergée LotusLive iNotes. IBM Client for Smart Work repose sur le framework de développement Eclipse.

Pour approfondir sur Bureautique

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close