Déjà une semaine de grève pour les informaticiens d'Alcatel-Lucent

A l'occasion d'un CE extraordinaire qui s'est tenu hier, les représentants du personnel d'Alcanet, la filiale informatique d'Alcatel-Lucent qui doit être transférée à HP, ont décidé de déposer plainte devant le juge des référés.

A l'occasion d'un CE extraordinaire qui s'est tenu hier, les représentants du personnel d'Alcanet, la filiale informatique d'Alcatel-Lucent qui doit être transférée à HP, ont décidé de déposer plainte devant le juge des référés. Les élus estiment en effet que l'ordre du jour n'a pas été constitué de façon régulière : "la direction n'a pas voulu intégrer les questions du secrétaire du CE à l'ordre du jour", explique un élu CFDT. En plus d'attaquer la procédure sur la forme, les élus envisagent également de faire appel au juge sur le fond du dossier, où ils estiment ne pas disposer des informations suffisantes pour rendre un avis sur les conditions du transfert de leur filiale à HP.

Rappelons que les informaticiens d'Alcanet ont lancé un mouvement de grève illimitée depuis vendredi dernier. "Un certain nombre d'applications ne fonctionnent plus, d'autres sont maintenues par des salariés non grévistes et des prestataires. Mais les mises à jour et les patches de sécurité ne sont plus appliqués", explique le syndicaliste. Selon ce dernier, environ 200 salariés français (sur les 260 que compte Alcanet dans l'Hexagone) étaient en grève ce jeudi : "il n'y a pas d'essoufflement du mouvement", avance la CFDT. Une manifestation est prévue mardi prochain devant le siège historique du groupe, rue de la Boétie à Paris.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close