Nortel : l'ex-Pdg réclame 12 millions à l'équipementier en faillite

12 millions de dollars.

12 millions de dollars. C'est la somme que Mike Zafirovski réclame à son ex-employeur, Nortel. Placé sous la protection de la loi sur les faillites au Canada en janvier 2009, l'équipementier est aujourd'hui en phase finale de démantèlement, après avoir cédé ses activités une à une dans le cadre d'un processus d'enchères (lire notre article sur le dernier épisode en date).

S'appuyant sur son contrat signé en 2005, l'ex-Pdg, qui avait démissionné en août, a déposé une demande auprès d'une cour spécialisée du Delaware, pour réclamer 12,2 millions de dollars au minimum à l'équipementier canadien. Le bilan du passage de l'ex-directeur général de Motorola à la tête de Nortel reste plus que discutable, même si quelques jours avant son départ, ce dernier estimait avoir « stabilisé l’activité avec succès ». Gageons que la démarche ne devrait pas rencontrer un accueil vraiment enthousiaste des salariés et ex-salariés de Nortel...

Pour approfondir sur Constructeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close