Sur le départ, Mike Zafirovski souligne la qualité des trimestriels de Nortel

Partir la tête haute ? Mike Zafirovski, le futur ex-PDG de Nortel, semble le vouloir malgré un bilan plus que discutable de son passage à la tête de l’équipementier canadien.

Partir la tête haute ? Mike Zafirovski, le futur ex-PDG de Nortel, semble le vouloir malgré un bilan plus que discutable de son passage à la tête de l’équipementier canadien. Dans un communiqué annonçant les résultats de Nortel pour le second trimestre 2009 – chiffre d’affaires de 1,9 Md$ (-25 % sur un an) ; perte nette de 274 M$ contre 113 M$ un an plus tôt –, Mike Zafirovski revendique avoir « stabilisé l’activité avec succès », depuis le placement sous la protection de la loi canadienne sur les faillites en janvier dernier. Et de souligner une progression séquentielle de 14 % du chiffre d’affaires par rapport au premier trimestre 2009, ainsi qu’une réduction des coûts opérationnels de 15 %, « résultant en de solides marges. » 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close