Suspension du plan de départs volontaires d’Altran

Le juge des référés du Tribunal de grande instance de Toulouse a suspendu l’application du plan personnalisé de départs volontaires (PPDV) d’Altran, « en attente du jugement au fond qui sera rendu le 15 octobre », vient d’indiquer la SSII dans un communiqué. Le juge a notamment rejoint l’avis de l’avocat du Comité d’Etablissement Sud-Ouest de la SSII en soulignant une insuffisance en matière de propositions de reclassement interne.

Le juge des référés du Tribunal de grande instance de Toulouse a suspendu l’application du plan personnalisé de départs volontaires (PPDV) d’Altran, « en attente du jugement au fond qui sera rendu le 15 octobre », vient d’indiquer la SSII dans un communiqué. Le juge a notamment rejoint l’avis de l’avocat du Comité d’Etablissement Sud-Ouest de la SSII en soulignant une insuffisance en matière de propositions de reclassement interne.

Présenté en juin dernier, le PPDV vise à supprimer 500 postes ; des départs à ajouter aux 500 autres déjà enregistrés au cours du premier trimestre 2009. Ces dégraissages sont essentiellement liés à la crise du secteur automobile qui compte pour plus de 10 % de l’activité du spécialiste du conseil en technologies.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close